Football

Coupe de France - 16e de finale : les Girondins de Bordeaux refont le coup à Dijon (2-1)

Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde mardi 31 janvier 2017 à 19:59 Mis à jour le mardi 31 janvier 2017 à 21:49

Malcom, auteur du premier but de la soirée pour les Girondins.
Malcom, auteur du premier but de la soirée pour les Girondins. © AFP - Nicolas Tucat

Comme en championnat il y a peu, Bordeaux a arraché la victoire dans les ultimes secondes face à Dijon. L'équipe se qualifie pour les 8e de finale de Coupe de France et valide les progrès aperçus en janvier.

Décidément, les matchs entre Bordeaux et Dijon sont riches en rebondissements. Après la victoire dans les dernières secondes il y a quelques semaines, c'est cette fois Gaëtan Laborde qui a libéré les siens dans les arrêts de jeu alors que Diony avait égalisé (83e), après l'ouverture du score de Malcom (53e).

Le spectacle d'abord dans le virage Sud

Bordeaux a toujours semblé maîtriser son sujet, seulement la finition a longtemps fait défaut aux joueurs de Jocelyn Gourvennec. Cédrid Carrasso, pour son retour, a passé une soirée plutôt tranquille même si Marié l'a obligé à se détendre en première période (29e). Les Girondins auraient pu prendre l'avantage grâce à Valentin Vada qui confirme son bon mois de janvier, deux frappes contrées à quelques secondes d'intervalle ont frôlé la cage de Benjamin Leroy (35e). Rolan a lui perdu son duel face au portier bourguignon après une superbe action en triangle (40e). Alors pour tromper l'ennui et animer un stade désespérément vide (moins de 6000 spectateurs), le virage Sud a pris les choses en main.

Laborde, entrée gagnante

Avec la même envie que lors du premier acte, Bordeaux a vite remis la pression sur son adversaire du soir. Et cela a rapidement payé : ballon mal dégagé par la défense dijonnaise, expédié au fond des filets d'une belle frappe par le brésilien Malcom (53e). C'est son 3e but du mois après ceux inscrits à Clermont et Nancy.

Bordeaux pensait avoir fait le plus dur, mais faute de s'être mis à l'abri, Diony a égalisé (83), et tout le monde commençait à ruminer en pensant à la prolongation qui se profilait. C'était sans compter sur le coup gagnant des deux entrants : centre de Ménez, Laborde à la conclusion alors qu'on jouait le temps additionnel. Un résultat finalement logique, même si les joueurs auraient pû s'éviter cette frayeur.

Jocelyn Gourvennec, heureux de l'apport des entrants.

Bordeaux va maintenant pouvoir se concentrer sur la réception de Rennes, samedi 4 février (20h). Le tirage au sort des 8e de finale aura lieu jeudi 2 février.