Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Ligue 2 : résultats, classement, direct et calendrier

Coupe de France : L'USO éliminée logiquement à Rouen, s'enfonce encore un peu plus

-
Par , France Bleu Orléans

L'USO (Ligue 2) s'est fait sortir 1-0 par Rouen (Nationale 2) ce samedi au 8è tour de la coupe de France. Une victoire normande méritée face à des orléanais corrects en 1ère mi-temps, mais beaucoup trop mous après la pause. Les mots sont durs et la situation très inquiétante.

C'est sur ce pénalty de Rogie, bêtement concédé à la 85è minute, que l'USO, quitte, tête basse, la coupe de France
C'est sur ce pénalty de Rogie, bêtement concédé à la 85è minute, que l'USO, quitte, tête basse, la coupe de France © Radio France - Johan Gand

Les 45 premières minutes de l'US Orléans n'étaient pas flamboyantes, mais plutôt sérieuses. Pas d'occasion concédée, une possession de balle favorable mais en revanche aucun danger non plus sur la cage rouennaise. Mais au moins, l'USO avait réussi à faire bouger son adversaire, qui montrait avant la pause quelques signes de fébrilité.

Pauvre 2ème mi-temps orléanaise

Du coup à la mi-temps, le plan était simple, continuer à les faire bouger, à "les déplacer de gauche à droite", les fatiguer et guetter la bonne occasion. Malheureusement les bonnes intentions et les consignes sont, semble-t-il, restées au vestiaire. Aucun changement de rythme, peu d'initiatives, une circulation de balle train-train, sans vraiment apporter le danger. Il y a bien eu une frappe de Keita, repoussée du genou par le gardien du FCR, mais c'est tout...

A force de laisser la porte ouverte, Rouen s'y engouffre

Du coup, le FC Rouen a progressivement senti qu'il fallait profiter de cette apathie orléanaise. Quelques changements ont fait du bien, ont amené de la vitesse dans les rangs normands. Et puis vint cette minute fatidique. Au départ, c'est l'USO qui a un coup-franc dans les 20 mètres adverses, mais comme la grande majorité des coups de pieds arrêtés orléanais hier, il a été mal tiré. Sur le contre, on lance Nchobi, la flèche rouennaise, sur le côté gauche. Et alors qu'il est excentré, donc difficilement dangereux, le défenseur Stéphane Lambèse vient le tacler maladroitement et provoque un pénalty. Rogie transforme, Rouen ferme les portes devant ses buts et fait exploser le public de Robert Diochon pour une qualification complètement méritée, dans un match où on aura rarement vu la différence entre les amateurs et les professionnels.

Devant plus de 5000 spectateurs au stade Robert Diochon et dans une belle ambiance, les amateurs ont vécu une belle soirée et l'USO une nouvelle déconvenue
Devant plus de 5000 spectateurs au stade Robert Diochon et dans une belle ambiance, les amateurs ont vécu une belle soirée et l'USO une nouvelle déconvenue © Radio France - Johan Gand
La joie des normands contrastait avec la déception orléanaise. Comme ici Jérémy Vachoux, le gardien, auteur d'un bon match, mais impuissant sur le pénalty
La joie des normands contrastait avec la déception orléanaise. Comme ici Jérémy Vachoux, le gardien, auteur d'un bon match, mais impuissant sur le pénalty © Radio France - Johan Gand

Colères après le match

A la sortie du terrain et des vestiaires les têtes étaient basses. Car si la victoire de Rouen est méritée, c'est d'abord et surtout parce que la prestation orléanaise a été nettement insuffisante. Pourtant déjà auteurs d'un faible match mardi contre Lorient, on a l'impression que cette équipe non seulement n'apprend pas, mais ne progresse pas non plus dans l'approche et la gestion de ses matchs. La colère (froide) de Didier Ollé-Nicolle en interview n'enlève rien au poids du contenu du discours du coach de l'USO, bien chaud celui-là...L'émotion également de Cédric Cambon, dépité du jeu proposé (surtout en 2è mi-temps) et de l'état d'esprit de certains de ses partenaires a le mérite de tirer une sonnette d'alarme plus que nécessaire. Ces 2 interviews très fortes sont à retrouver ci-dessous.

Heureusement il y a St-Pryvé/St-Hilaire

Le Loiret aura tout de même un représentant en 32è de finale de la coupe de France, puisque St-Pryvé St-Hilaire (Nationale 2) a éliminé les guyanais de St-Georges (R2) 6-0 au stade du Grand Clos. Comme l'année dernière, où ils avaient été éliminés par Rennes, futur vainqueur de la coupe, les hommes de Baptiste Ridira, gagnent ainsi le droit de rêver à affronter une équipe de l'Elite puisque les Ligues 1 font leur entrée au prochain tour. Le tirage au sort sera effectué ce lundi 9 décembre à Rennes à 20H45. 

Retrouvez toute l'actualité de l'US Orléans sur francebleu.fr 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess