Football

Coupe de France : La belle aventure de Sarreguemines stoppée par Granville

Par Thomas Jeangeorge, France Bleu Lorraine Nord samedi 23 janvier 2016 à 21:54

Les sarregueminois (en bleu) ont souffert en première période
Les sarregueminois (en bleu) ont souffert en première période © Maxppp

Ce samedi 23 janvier, le Sarreguemines FC a été éliminé en 16ème de finale de la Coupe de France par Granville (3-1). Le SFC a tout donné mais a cédé en fin de match face à une séduisante formation normande.

C'est donc bien loin de son fétiche stade de la Blies et malgré le soutien de 180 supporters dont le chanteur Tonton David, la coqueluche du club, que le SFC a quitté la Coupe de France. Les footballeurs sarregueminois qui sont tombés dans un véritable traquenard, selon leur coach, Sébastien Meyer : " On n'a pu s'échauffer sur le terrain d'honneur de Granville mais sur une pelouse annexe, je n''ai jamais vu ça. On a eu un accueil assez agressif et l'un des joueurs de l'équipe adverse m'a insulté en fin de match. "

Une première période décevante du SFC

Ce contexte particulier et cette chaude ambiance ont sans doute pesé sur l'entame de match des faïenciers, tout comme le manque de compétition de cette équipe lorraine qui n'avait plus joué depuis le 3 janvier dernier. Face à de séduisants Granvillais, le SFC souffre en première période et encaisse logiquement un but à la 23ème minute de jeu. Après la pause, et un bon coup de gueule de Coach Meyer, Sarreguemines se rebelle et égalise par le buteur en série, Hassan El Barki, qui inscrit là son 4ème but lors des 3 derniers matchs de Coupe de France du SFC. Les mosellans ont alors le vent en poupe, mais ne parviennent pas à doubler la mise et en fin de match Granville se réveille et double l'avantage sur corner. Le 3ème but normand inscrit dans le temps additionnel est anecdotique. Le SFC est éliminé de la Coupe de France, après avoir sorti aux tours précédents deux équipes de Ligue 2. Leur incroyable parcours aura sans aucun doute marqué les esprits. C'est pour cela que l'on leur dit une dernière fois : " Chapeau le SFC ! "

Le capitaine du SFC, Méttin Karayer face au Granvillais Thomas Sauv - Maxppp
Le capitaine du SFC, Méttin Karayer face au Granvillais Thomas Sauv © Maxppp

Partager sur :