Football

Coupe de France : la commission des contentieux confirme l'élimination de Brest

Par Annaïg Haute, France Bleu Breizh Izel mercredi 25 janvier 2017 à 17:56

Un match qui s'est conclu d'une manière ahurissante, avec l'élimination d'un joueur et le renvoi du coach en tribune.
Un match qui s'est conclu d'une manière ahurissante, avec l'élimination d'un joueur et le renvoi du coach en tribune. © Maxppp - Nicolas Creach

Il régnait une certaine pagaille après le match du Stade Brestois, battu 2-0 en 32ème de finale de Coupe de France par Fleury-Mérogis. Car le club de la région parisienne a fait entrer sur le terrain un joueur qui ne devait pas jouer. La question est maintenant tranchée par la commission fédérale.

Le Stade Brestois lui même avait annoncé qu'il ne porterait pas de réclamation, reconnaissant la supériorité de Fleury-Mérogis sur le terrain. Mais la procédure voulait que la Commission fédérale des règlements et contentieux se prononce sur l'entrée en fin de rencontre d'un joueur non-inscrit sur la feuille de match. Cette erreur de Fleury-Mérogis aurait pu suffire à faire qualifier le Stade Brestois, mais la Commission a choisi d'écouter le club breton, qui ne déposait pas réclamations.

Selon nos informations, la lettre du Président de Brest a pesé dans la décision

La Fédération française de football a donc finalement décidé de maintenir la qualification de Fleury-Merogis. Selon les informations de France Bleu, il semble que la lettre du Président du Stade Brestois, Denis Le Saint ait pesé à la Fédération. Une lettre qui avait ému les réseaux sociaux, dans laquelle il expliquait qu'il reconnaissait la défaite brestoise, une décision "purement sportive", précisait le dirigeant qui disait vouloir "respecter la victoire" de son adversaire.

Le fait que ce match soit une rencontre de Coupe et non de championnat, a semble-t-il aussi joué, puisque cette décision ne pèse sur aucune autre équipe.