Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Coupe de France : Le CA Pontarlier espère affronter le PSG en 32èmes de finale

samedi 2 décembre 2017 à 22:13 Par Florian Cazzola, France Bleu Besançon

Le derby de ce huitième tour de la Coupe de France de football se jouait en Franche Comté, ce samedi après-midi. Le CA Pontarlier s'est imposé 2-1 contre Morteau-Montlebon. Les pontissaliens espèrent maintenant tirer une équipe de Ligue 1 en 32èmes de finale.

Pontarlier s'impose finalement 2-1 face aux locaux et file en 32èmes de finale de la Coupe de France.
Pontarlier s'impose finalement 2-1 face aux locaux et file en 32èmes de finale de la Coupe de France. © Radio France - Florian Cazzola

Montlebon, France

Il faisait froid, très froid, ce samedi après-midi, au stade Henri Schaller, au coup d'envoi du match entre le CA Pontarlier et Morteau-Montlebon. Malgré le temps et la neige, le public est venu en nombre pour encourager les deux équipes. Plus de 1.500 personnes ont chanté toute la rencontre. Pontarlier s'impose finalement 2-1 face aux locaux et file en 32èmes de finale de la Coupe de France.

Une ambiance digne de ce derby franc-comtois

Les places de parking coûtaient cher, ce samedi à Montlebon, et pour cause. Ce huitième tour de la coupe de France se jouait à guichets fermés. Le stade municipal, d'une capacité de 240 places assises et 1.500 au total était archi-plein. "Ça réchauffe un peu de voir autant de ferveur", soulignait un aficionado du club à la buvette.

Pendant plus d'une heure et demi, les locaux ont donné de la voix. Ils ont remixé tous les classiques du répertoire des supporters des clubs de Ligue 1. Face à eux, les pontissaliens ont eux aussi tout donné pour pousser leur équipe à la victoire. "Ça fait quinze jours que nous attendons ce derby, détaille Salim, écharpe de la rencontre autour du cou. Nous sommes tous des anciens joueurs et ceux qui sont sur le terrain sont nos copains. Il faut répondre présent. Qui dit match exceptionnel dit forcément ambiance au top."'

Pontarlier s'impose finalement 2-1 face aux locaux et file en 32èmes de finale de la Coupe de France. - Radio France
Pontarlier s'impose finalement 2-1 face aux locaux et file en 32èmes de finale de la Coupe de France. © Radio France - Florian Cazzola

Le match : une histoire de coups de pieds arrêtés

Les conditions météorologiques ont eu raison du beau jeu. Le terrain, bien que déneigé, était à peine praticable. Le gazon était quasiment gelé. "On a essayé de jouer en première mi-temps, mais on s'est vite rendu compte que c'était impossible" explique le capitaine du CA Pontarlier. Alors les joueurs ont joué long, parfois trop. Et le match, très âpre, s'est joué sur quelques phases arrêtées.

Les joueurs de Morteau-Montlebon ont ouvert le score à 16ème minute grâce à un coup-franc aux trente mètres bien repris par Tebourbi dans la surface de réparation. Les pontissaliens ont ensuite monopolisé le ballon et ont bénéficié d'un penalty, à la 30ème minute. Junior Miranda a parfaitement tiré, à contre-pied du gardien. La deuxième mi-temps a quelque peu baissé en intensité, mais les deux équipes se sont procurées quelques situations dangereuses. Et c'est finalement sur un cafouillage dans la surface que Pontarlier a pris l'avantage. Tebourbi, héros de la première mi-temps, a trompé son gardien à bout portant. Pontarlier s'impose finalement après quatre minutes de temps additionnel et se dirige vers le troisième 32èmes de finale de son histoire.

"Et pourquoi pas le PSG ?"

Au coup de sifflet, les joueurs de Pontarlier sont allés fêter leur victoire avec un "clapping" face à leur public. La joie de la victoire a laissé transparaître le souhait de tous : affronter un club de Ligue 1 au prochain tour. "Jusqu'à présent, nous n'avons pas eu cette chance. Nous sommes tombés sur des équipes de Ligue 2 mais jamais de Ligue 1, soulignait Jean-Luc Courtet. Ça serait extraordinaire que notre équipe joue contre le PSG. J'espère que ça se fera." Le capitaine de l'équipe, lui non plus, n'a pas caché son souhait de rencontrer "le club le plus fort d'Europe en ce moment". Réponse, lundi avec le tirage au sort des 32èmes de finale de la coupe de France.