Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Coupe de France : le stade Diochon déjà complet pour le 16e de finale entre le FC Rouen et Angers

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

En quelques heures à peine, le stade Diochon s'est entièrement rempli pour le match des seizièmes de finale de la Coupe de France entre le FC Rouen et le SCO Angers.

Une foule immense à l'ouverture de la billetterie devant le stade Diochon.
Une foule immense à l'ouverture de la billetterie devant le stade Diochon. © Radio France - Théophile Pedrola

Rouen, France

Tout a été vendu en à peine trois heures trente. Quatre jours de prévente étaient pourtant organisés pour permettre d'acheter des billets pour le match. Certains sont arrivés très tôt : "Je suis arrivé à 6h. J'ai attendu 4h30, dit Sébastien, visiblement un peu glacé. Je suis supporter depuis 34 ans, j'allais voir les matches avec mon grand-père. Maintenant, j'y vais toujours avec mon père, avec des amis... Quand on est fan, 4h30 de queue, c'est rien du tout !"

Arrivés dès six heures du matin

De mémoire d'abonné, cela faisait bien longtemps qu'il n'y avait pas eu un tel engouement. "Il y avait déjà du monde contre Metz, mais là c'est bien plus fourni", dit Yves, supporter depuis 1975 et habitant de la région havraise. 

La file d'attente s'étend jusqu'au terrain d'entraînement de la Ferme. Pour ne pas avoir à trop attendre, certains ont élaboré une tactique : "Un copain est venu vers 8h et je l'ai relayé à 10h pour que ce soit moins le fardeau, avoue Sylvain, habitant de Sotteville. malgré ces précautions, il n'est pas premier dans la file, mais obtient son précieux sésame. 

D'autres ont pris moins de précautions et se retrouvent tout au bout, comme Lucas : "Je vais attendre deux heures et demi je pense... mais on ne va pas revenir demain, y'aura plus de place. Là déjà j'ai un peu peur..." Il obtient finalement son billet. Cela n'a pas été le cas de tous les fans. Très vite, le club a communiqué sur les réseaux de la vente très rapide de tous les billets. Les suiveurs qui travaillaient en ce mercredi matin sont déçus, comme Steve : "J'étais là en DH, en N3, et là je n'ai pas de billet. Ils ont dit de prendre nos dispositions mais je travaille dans la restauration, je n'ai pas pu venir ce matin, et là c'est vide. J'avais déjà demandé à mon employeur de partir plus tôt dimanche... Il y aurait dû avoir une prime à la fidélité... Je vais devoir regarder le match à la télé", confie-t-il, déçu.

8372 places assises vendues

A l'entraînement ce mercredi 15 janvier au matin, les joueurs et le staff du FC Rouen ont bien vu la file d'attente. "Cela fait plaisir, clame Nicolas Burel, le capitaine de l'équipe. C'est une belle récompense pour les supporters. Les deux matches de coupe, contre Metz et Angers sont pour eux. Il n'y a pas de pression, c'est très positif, il faut le prendre avec le sourire."

En tout, 8372 places (y compris celles pour les angevins) ont été vendues pour le match. Le FC Rouen a annoncé mettre en vente des places en pourtour, soit autour du terrain, pour contenter le plus de monde possible. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu