Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Coupe de France: Moulins-Yzeure a rêvé une mi-temps face à Monaco

samedi 6 janvier 2018 à 19:51 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Monaco s'est imposé 5 - 2 face à Moulins-Yzeure en 32eme de finale de la Coupe de France. Un succès logique mais le MYF a fait une énorme première mi-temps et a bien secoué les monégasques pendant 45 minutes. Le champion de France a tout de même remis les choses en ordre en seconde période.

Moulins-Yzeure comme souvent à l'attaque sur le but monégasque
Moulins-Yzeure comme souvent à l'attaque sur le but monégasque © Radio France - Emmanuel Moreau

Moulins, France

Stéphane Dief voulait tenir le score le plus longtemps possible pour faire douter les monégasques. Pari réussi et pourtant... Monaco a marqué après seulement 30 secondes par Carrillo sur un ballon pourtant anodin. Impossible de faire pire comme début de match. Sauf qu'ensuite, il n'y a pratiquement eu plus que du rouge (la couleur du maillot de Moulins-Yzeure pour ce match) sur le terrain. C'était le MYF qui faisait du jeu, qui gagnait les duels, qui trouvait des décalages alors que Monaco était absent. 

Même si l'équipe de Ligie 1 était rajeunie, il y avait pourtant du beau monde sur le terrain mais les corners se succédaient coté yzeurien et à force de subir, les monégasques se mettaient à la faute. Seck transformait le pénalty à la 28eme minute pour l'égalisation logique. Monaco était mangé dans l'envie mais a tout de même des individualités capables de faire la différence. Lopes et Jovetic s'y reprenaient à deux fois à la 38eme minute pour redonner l'avantage à leur équipe contre le cours du jeu.

Mais Moulins-Yzeure possède aussi de belles individualités. Alouache se régalait sur son coté droit et sur un nouveau coup de pied arrêté pour le MYF, Hardouin reprenait le ballon repoussé par Benaglio. Nouvelle égalisation, tout aussi logique, juste avant la mi-temps. 2 buts partout à la mi-temps, le pari était réussi et le doute bien implanté dans la tête des monégasques.

Punis au retour sur le terrain

Leonardo Jardim a certainement secoué ses joueurs dans les vestiaires et Monaco faisait la différence en quatre minutes, d'abord par Jovetic seul un centre de Ghezzal et sur un pénalty généreux, alors que Jovetic avait poussé son ballon trop loin et était allé buter sur Millieras. Fabinho marquait et le match était plié. 

Moulins-Yzeure tentait bien d'attaquer mais les jambes se faisaient de plus en plus lourdes. Difficile de mettre autant d'intensité qu'en première période face à une équipe professionnelle. Monaco déroulait, et sortait parfois la boite à gifle. L'ASM qui se permettait de faire rentrer Moutinho et Lemar, de quoi contrôler tranquillement la fin de match, et ajoutait même un cinquième but par Carrillo à la 83eme. 

Le champion de France a fait parler sa supériorité en seconde période et se qualifie pour les 16eme de finale. Mais les joueurs de Moulins-Yzeure ont fait un très gros match, ils sortent de la Coupe de France la tête haute et entre la haie d'honneur des joueurs monégasques.