Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Coupe de France de football

VIDÉOS - Coupe de France - Les Herbiers - Chambly : pourquoi Philippe Katerine va battre Francis Lalanne

mardi 17 avril 2018 à 16:27 Par Typhaine Morin, France Bleu Loire Océan et France Bleu

A quelques heures de la demi-finale de la Coupe de France qui opposera Les Herbiers à Chambly, tous les deux clubs de National, les équipes peuvent compter sur deux supporters de choix : les chanteurs Philippe Katerine et Francis Lalanne. Mais le Vendéen a déjà (presque) gagné. Voici pourquoi.

Francis Lalanne vs Philippe Katerine pour la demi-finale de la Coupe de France
Francis Lalanne vs Philippe Katerine pour la demi-finale de la Coupe de France © Maxppp -

Les Herbiers, France

Le cœur de France Bleu Loire Océan penche résolument pour l'équipe des Herbiers, ce mardi pour la demi-finale de la Coupe de France de football face à Chambly. Outre le fait que les Vendéens jouent quasiment à domicile, que le VHF est 9e au classement du championnat de National, alors que Chambly est 15e. Outre encore le fait que Les Herbiers pourront compter sur près de 35.000 supporters contre un millier pour les Picards de Chambly, reste un argument de poids : Philippe Katerine a composé un chant (et un clip) de soutien aux Vendéens. Alors que le Football Club de Chambly a reçu le soutien de Francis Lalanne. 

La conquête contre la paix intérieure

Le chant de Philippe Katerine est conquérant. "On ne les attendait pas à ce niveau-là", chante Katerine. Et il rend hommage aux couleurs des Herbiers : "le rouge, le sang de notre ennemi, le noir, pour notre deuil." Le chanteur vendéen est accompagné de MC Circulaire, qui évoque "la revanche de la province sur Paname", comme si l'étape "Chambly - demi-finale", était une formalité. Le rappeur est ce mardi soir "comme Jeanne Mas, en rouge et noir". 

Et surtout, pour son clip, Philippe Katerine a mobilisé des centaines de supporters qui se sont prêté au jeu sur les bancs du stade Massabielle, aux Herbiers. Les supporters sont là, en rouge et noir, ils chantent, ils sautent, ils encouragent. Comme ils le feront ce mardi soir à la Beaujoire, où ils seront quelque 35.000. 

La chocolatine de monsieur Lalanne

Du côté picard, le clip de Francis Lalanne reprend simplement des photos. Des images de joueurs et de supporters, sur l'air de sa chanson La Maison du bonheur. Le chanteur, qui a été pendant neuf ans président du petit club de Fresnoy-le-Grand, dans l'Aisne, département voisin de l'Oise, où se trouve Chambly, parle de "copains pour taper dans un ballon", qui se battent "jusqu'à la fin" et ne "lâchent rien". Le chanteur aux cuissardes parle bien de "gladiateurs", mais la mélodie est douce, "mélancolique", estime Philippe Katerine dans L'Equipe. Or, poursuit le chanteur vendéen, "la mélancolie n'a jamais été une arme dans le football". 

Les deux chanteurs ont du respect l'un pour l'autre. Philippe Katerine a "toute l'estime et le respect" de Francis Lalanne, a confié le chanteur dans Le Parisien. "Mais il a eu tort dans sa chanson de faire comme si le match contre Chambly n’était qu’une formalité, puisqu’il ne traite que de l’affrontement contre le PSG", estime Francis Lalanne. "Il vend la peau de Chambly avant même d’avoir joué. Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué surtout quand l’ours c’est Chambly."

Philippe Katerine, lui, prends les choses moins au sérieux, et se souvient surtout d'une chocolatine que lui avait offert Francis Lalanne. "Il m’a offert une chocolatine en faisant des manières de cour et me lançant cette rime : 'Une chocolatine pour monsieur Katerine ?' C’était délicieux. Je n’oublierai jamais la chocolatine de monsieur Lalanne !"