Sports

Coupe de France | Toulouse tient tête au PSG mais craque encore (2-1)

Par Jean Saint-Marc, France Bleu Toulouse mercredi 20 janvier 2016 à 1:22

Les Toulousains encore frustrés après cette deuxième défaite contre le PSG
Les Toulousains encore frustrés après cette deuxième défaite contre le PSG © Maxppp

Pour la deuxième fois en quatre jours le TFC a bien résisté face au PSG... avant de craquer en toute fin de match. Les Toulousains ont mené 1-0 pendant 42 minutes (Moubandjé, 11e) avant de s'incliner d'abord sur corner (David Luiz, 54e) et en toute fin de match sur pénalty (Ibrahimovic, 88e).

"On tient la comparaison mais on perd" – Yann Bodiger

Les matchs se suivent et se ressemblent pour le TFC. Comme samedi en championnat, les footballeurs toulousains ont tenu tête à Paris ce mardi au Parc des Princes en seizièmes de finale de Coupe de France. "Comme samedi on tient la comparaison, on tient la comparaison... Mais au final on perd les deux fois" se désole Yann Bodiger. 

Dominique Arribagé lui voit une amélioration : "cette fois, on a réussi à marquer sur nos temps forts". Les Violets ont réussi à mener au score pendant 42 minutes (un exploit face au PSG) grâce à un joli mouvement collectif initié et conclu par François Moubandjé. 

Malheureusement, ils n'ont pas réussi à se mettre à l'abri ensuite : Sirigu a claqué hors de sa lucarne une frappe superbe de Moubandjé et la tentative (maligne) de lob de Regattin a fui le cadre. "Il aurait fallu tuer le match" regrette Etienne Didot tandis que Uros Spajic, capitaine d'un soir, déplore la naïveté toulousaine sur ce corner de Lavezzi smashé par David Luiz : "on prend encore un but sur coup de pied arrêté... On  n'est pas assez concentrés !"

"Ils sont patients, ils ne s'affolent jamais même quand ils ne font pas tout ce qu'ils veulent... Et après le talent fait le reste" : Pantxi Sirieix et ses coéquipiers ne peuvent que constater l'immense différence entre le PSG et les autres équipes françaises : le réalisme et cette impression d'une immense sérénité en toutes circonstances. 

"C'est dur à avaler" – Etienne Didot

Ce mercredi soir c'est sur penalty, après une faute de Spajic sur Kurzawa, que les Parisiens ont tué le match.  Un penalty qui reste "un peu en travers" reconnaît Dominique Arribagé : "si ça se passe de l'autre côté ce n'est pas sifflé. C'est compliqué quand on arbitre Paris de prendre les bonnes décisions. Je n'en veux pas à l'arbitre, ça tient à un contexte !"

Pour Etienne Didot cela va au-delà du contexte : "ce qui a fait la différence ? Ca se joue peut-être sur quelques décisions arbitrales qui nous sont défavorables. C'est dur à avaler, on était proche de la qualification !"

Il faut vite se remettre de cette déception puisque le calendrier est chargé en ce moment : Toulouse se déplace à Monaco ce dimanche en championnat (à 14h, en intégralité sur France Bleu Toulouse avec LesViolets.com) : "après la frustration, il faut vite se rafraîchir la tête (sic). On a un match très important dimanche et il faudra ramener des points" conclut Adrien Regattin. 

►LIRE AUSSI | Tous les résultats et le programme de ces 16e de finale de Coupe de France

Partager sur :