Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Coupe de la Ligue - Girondins de Bordeaux : l'aventure débute à Dijon

mercredi 19 décembre 2018 à 4:06 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Même si la mainmise du PSG sur cette compétition a de quoi refroidir, Bordeaux lance ce mercredi (21h05) en Bourgogne son édition 2018-19 avec l'espoir de pouvoir y jouer un rôle.

Le 24 novembre, en championnat, les deux équipes s'étaient quittées sur un 0-0.
Le 24 novembre, en championnat, les deux équipes s'étaient quittées sur un 0-0. © Maxppp - MaxPPP

Bordeaux, France

Eric Bedouet a envie d'y croire. Eliminé de la Ligue Europa, Bordeaux n'a pas l'intention de brader les coupes nationales. "Il faut le prendre très au sérieux même si Paris va encore dominer son sujet et essayer de tout remporter. Il faut aller le plus loin possible. On joue à fond."

En attendant un éventuel faux pas d'un PSG qui vise un sixième titre d'affilée, Bordeaux va déjà se concentrer sur une entame qui n'a rien d'une formalité. "Il faut être très impliqué, rappelle l'entraîneur, savoir que ces premiers tours sont souvent les plus difficiles.

Dijon, terre hostile pour Bordeaux

D'autant que les Girondins, en cinq tentatives depuis 2004, ne sont sont jamais imposés en Bourgogne (3 défaites, 2 nuls). "C'est le moment de changer les choses, sourit Eric Bedouet. Dijon est une équipe qui s'applique à bien jouer au ballon,. C'est leur philosophie, c'est agréable de jouer contre eux. Mais là ce sont des matches différents, il faut gagner et se qualifier." Et avoir un peu plus de réussite qu'en novembre où les Girondins avait vu le VAR leur refuser deux buts (0-0).

Le 24 novembre, le VAR avait annulé les buts de Kamano et Karamoh. - Maxppp
Le 24 novembre, le VAR avait annulé les buts de Kamano et Karamoh. © Maxppp - MaxPPP

Pour tenter de tordre le cou aux statistiques, le staff pourra compter sur un effectif qui a profité de ses deux rencontres reportées en Ligue 1 pour recharger les batteries. "On a récupéré parce qu'on était un petit peu sur les jantes. On avait besoin de repos. C'est vrai qu'arrêter une dynamique, c'est embêtant. Il faut repartir. On est reparti à Copenhague donc il n'y a pas de raison. Les joueurs sont très motivés. Ils veulent aussi faire quelque chose dans cette coupe là."

Première pour Poussin

Ce huitième de finale verra le baptême du feu du gardien Gaëtan Poussin. Âgé de 19 ans, international depuis les U16 et qui a signé cet été son premier contrat pro, le Sarthois va relayer Benoît Costil dans le but.  "Ces jeunes là, il faut les voir pour qu'on puisse les jauger, précise Bedouet. Il est explosif, très à l'écoute et très bosseur. On va l'accompagner, comme on l'a fait avec les autres, en sachant que c'est un rôle encore plus difficile. Eux n'ont pas le droit à l'erreur."

La rencontre pourrait aussi permettre au Croate Toma Basic, 22 ans, de fêter sa première titularisation. L'ancien milieu de terrain de Split n'est jusqu'ici entré que trois fois en jeu en championnat pour un total de 55 minutes.