Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coupe de la Ligue : le PSG sacré après sa victoire en finale, aux tirs au but, contre Lyon

Paris remporte la Coupe de la Ligue après sa victoire face à Lyon en finale ce vendredi au Stade de France, après la séance de tirs au but (0-0 a.p., 6-5 t.a.b). C'est le neuvième titre pour le PSG, le sixième en sept saisons.

Le PSG remporte sa neuvième Coupe de la Ligue
Le PSG remporte sa neuvième Coupe de la Ligue © Maxppp - CHRISTOPHE PETIT TESSON

Le Paris Saint-Germain remporte la Coupe de la Ligue face à Lyon après sa victoire en finale ce vendredi soir au Stade de France, après la séance de tirs aux buts (0-0 a.p., 6-5 t.a.b.). C'est le neuvième titre pour le PSG, le sixième en sept saisons.

C'était la dernière édition de la compétition créée lors de la saison 1994-1995. Le PSG remporte donc le dernier trophée de la Coupe de la Ligue.

Résumé de la rencontre

La victoire a été très longue à se dessiner. La rencontre est partie sur les chapeaux de roues, avec dès la septième minute de jeu, une frappe enroulée de Neymar (servi par Thiago Silva), qui effleure le poteau d'Anthony Lopes. Dans la foulée (11e minute), son homologue lyonnais Memphis Depay lui répond et décoche une reprise de volée qui passe au-dessus du cadre parisien. Ensuite, le match retombe en intensité, les organismes des joueurs étant soumis des températures caniculaires. La fournaise parisienne endort les corps jusqu'à la toute fin de la première période, où Dembélé (45e) pour l'OL puis Di Maria (45e+2) pour le PSG se retrouvent en situation d'ouvrir le score sur des contre-attaques. Mais tous deux manquent alors de fraîcheur et ratent le dernier geste.

Le début de deuxième mi-temps débute sur les mêmes bases. A la 49e minute, Memphis Depay décoche une frappe contrée par Verratti qui manque de tromper Navas. Comme en première période, Neymar lui répond, quatre minutes plus tard (53e), par un coup franc très puissant mais repoussé par Lopes. Puis c'est au Lyonnais Maxwell Cornet de tente lui aussi sa chance à la 81e minute, en vain. Au terme du temps réglementaire, les deux équipes se neutralisent. Il en est de même durant les prolongations, où aucun des deux clubs ne parvient à être vraiment dangereux. Dans les arrêts de jeu, les Lyonnais se sont fait peur avec un coup franc à la limite de la surface de réparation, concédé par Rafael, expulsé suite à sa faute sur Di Maria.

La séance de tirs aux buts, jouée dans la partie du stade occupée par les supporters parisiens, a donc tourné à l'avantage des Parisiens. Navas a arrêté le tir de Bertrand Traoré.

La tête à la Ligue des Champions

Place maintenant à la Ligue des Champions pour les Parisiens et les Lyonnais. L'OL a rendez-vous avec son huitième de finale retour face à la Juventus. À l'aller, les hommes de Rudi Garcia se sont imposés 1 but à 0. Match le 7 août à 21h à Turin.

Le PSG, lui, jouera son quart de finale face à l'Atalanta Bergame le 12 août prochain à Lisbonne, match à 21h. À suivre bien évidemment sur France Bleu. Et plusieurs interrogations persistent sur l'effectif parisien disponible pour ce match, après la blessure de Mbappé en finale de Coupe de France. D'autres joueurs ont dû sortir ce vendredi face à Lyon, notamment Layvin Kurzawa, touché à la cuisse droite.

Le stade de Reims retrouvera donc l'Europe

Septième au moment de l'arrêt anticipé de la Ligue 1, le club rhodanien devait battre le PSG (ou devra remporter la C1 en août), afin d'éviter une première saison sans coupe d'Europe depuis 1997. Un cataclysme symbolique et financier que le président Jean-Michel Aulas voulait à tout prix éviter !

A contrario comme les Parisiens l'ont emporté, c'est le Stade de Reims, sixième du Championnat, qui s'assurera du sésame. Les Rémois retrouveront l'Europe pour la première fois depuis 57 ans et pourront renouer le fil de son glorieux passé : deux finales de Coupe des clubs champions perdues face au Real Madrid (1956 et 1959) et une victoire en Coupe latine, mettant aux prises les champions des pays du sud de l'Europe (1953).

Revivez les meilleurs moment dans ce live 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess