Football

Coupe de la Ligue : réaction attendue pour les Girondins de Bordeaux à Châteauroux

Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde mardi 25 octobre 2016 à 16:00

Pas forcément satisfait des prestations de son équipe, "le ton a changé" affirme Gourvennec.
Pas forcément satisfait des prestations de son équipe, "le ton a changé" affirme Gourvennec. © Maxppp - Maxppp

Bordeaux entre en lice en Coupe de la Ligue ce mercredi soir (18h45) sur la pelouse de Châteauroux. Plus qu'un résultat, les Girondins veulent retrouver un état d'esprit conquérant grâce à ce match.

À priori ce 16e de finale de Coupe de la Ligue est à la portée des Girondins. Le match doit servir à se relancer, et à prouver que les belles promesses de la fin de l'été ne sont pas définitivement enterrées.

Un statut à assumer

La Coupe de la Ligue est un objectif cette saison pour les Girondins de Bordeaux, tous l'assument avant ce match. Alors pas de blague, face à un club de National, "à nous de montrer l'écart qu'il existe entre un club de Ligue 1 et un club de 3e division" martèle Jocelyn Gourvennec. Il prévient aussi que la Coupe "nivèle les valeurs" et sait que la Berrichonne est actuellement à la lutte pour la montée en Ligue 2 (4e à un point du 1er), que le club reste sur une série de six matchs sans défaite.

Jocelyn Gourvennec : "On rigole ou on pleure".

Donnée à ne pas oublier, la pelouse de Gaston-Petit est synthétique, les Girondins ont effectués leurs derniers entrainements sur cette surface pour s'y préparer. De plus, nouveauté cette saison, il n'y a plus de prolongation en Coupe de la Ligue, sauf en finale. La différence devra se faire dans le temps réglementaire pour éviter les tirs au but.

Bordeaux et Châteauroux se sont affrontés quatre fois en Coupe de la Ligue pour un bilan de deux victoires partout. C'est à chaque fois l'équipe à domicile qui l'a emporté.

Retrouver l'étincelle

Depuis le match nul face à Nancy ce week-end, les joueurs comme le coach confessent que l'équipe n'a plus la grinta du début de saison. "Il nous manque cette étincelle, ce grain de folie" avance Maxime Poundjé, "ils n'ont plus forcément envie de se faire mal ensemble" complète Jocelyn Gourvennec qui ne cache pas être mécontent du rendement insuffisant de son équipe.

Alors cette semaine, pour la deuxième fois de la saison après la claque à Toulouse, l'entraineur affirme avoir "changé de ton". Jocelyn Gourvennec aimerait voir ses joueurs retrouver leur complicité du début de saison, "un état d'esprit, ça s'entretient" explique-t-il. Et de poursuivre : "Quand on a montré un certain niveau, on se doit de le maintenir". La rotation devrait donc être limitée face à Châteauroux, imposée surtout à cause des blessures (Carrasso et Ménez). Et pour les autres Jocelyn Gourvennec prévient : "Je m'appuierai sur ceux qui auront le bon état d'esprit", et il veut le voir dès mercredi sur le terrain de la Berrichonne.

Jocelyn Gourvennec : "Un décalage entre ce que l'on veut et ce que l'ont fait"

►►► A lire aussi : Les Girondins de Bordeaux ont trouvé un sponsor maillot... pour la Coupe de la Ligue

Partager sur :