Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Coupe du monde 2019 : le regard des jeunes filles de l'AS Saint-Étienne

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Ce soir c'est le début de la coupe du monde de football féminine. La France reçoit la Corée du Sud au Parc des Princes. Nous sommes allés à la rencontre des jeunes joueuses de l'ASSE. Elles sont impatientes de vivre cette compétition.

Les U11 de l'ASSE s’entraînent au stade de l'Étivallière à Saint-Étienne.
Les U11 de l'ASSE s’entraînent au stade de l'Étivallière à Saint-Étienne. © Radio France - Fabrice Hawkins

Saint-Étienne, France

Ce soir c'est le coup d'envoi de la coupe du monde de football en France. Les bleues affrontent la Crorée du Sud à 21h00 au parc des Prince. Les U11 de la section féminine de l'ASSE sont prêtes à vivre ce mondial avec passion.

Eugénie Le sommer est très technique et très rapide ça me rappelle moi " Shana 10 ans

Sur la pelouse du stade de l'Étivallière les U11 de Saint-Étienne s'entraînent sous un soleil de plomb, Inès 10 ans est pressée que la compétition commence "on en parle dans le vestiaire. On va regarder le match en espérant qu’elles gagnent". L'équipe de France féminine n'a pas de secret pour ses petites joueuses Shana aime "Wendy Renard, Amandine Henry, Eugénie Le sommer est très technique et très rapide ça me rappelle moi" Pour Lila et Sarah qui ont leurs tickets pour une demi-finale, les bleues sont prêtes pour ce grand rendez-vous "elles ont gagné tous leurs matchs de préparation, il n’y pas de raison qu’elles ne fassent pas la même chose en compétions. Elles vont regarder ce premier match ensemble autour d'un barbecue organisé par l'AS Saint-Étienne.

Un mondial pour chasser les idées reçues

Beaucoup comme Inès entendent encore que c'est un sport de garçon. Pour elle cette coupe du monde peut changer les choses "je suis excitée parce que j’ai envie qu’elles gagnent. "Dans la cour de récréation les garçons disent qu’on n’a pas le droit de jouer au foot nous les filles". Non le football n'est pas réservé aux garçons, les filles sont de plus en plus nombreuses à jouer, et ça va continuer d'après Shana "ça va évoluer et il y aura peut-être plus de filles que de garçons". En tout cas dans la cours d'école les petites stéphanoises jouent au moins aussi bien que les garçons.