Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Coupe du monde féminine de football 2019

Coupe du monde féminine : jamais moins de 10.000 spectateurs au Stade Océane du Havre

Le Stade Océane connaît des affluences variées, à l'occasion de la Coupe du monde de football féminin en France. Jamais en dessous de 10.000 spectateurs, mais une seule fois à guichets fermés. Analyse, avant l'ultime rencontre dans l'enceinte havraise.

 Le Stade Océane du Havre ne fait pas le plein mais attire au minimum 10.000 spectateurs par rencontre
Le Stade Océane du Havre ne fait pas le plein mais attire au minimum 10.000 spectateurs par rencontre © Maxppp - PETER POWELL

Le Havre - France

Avant le début des quarts de finale, le Stade Océane du Havre (24.000 places) se classe cinquième en matière de taux de remplissage (70,3%) parmi les huit villes qui ont, jusque-là, accueilli des matchs de Coupe du Monde (Lyon n'entrera dans la danse qu'à partir des demi-finales). En tête : Valenciennes (89%), devant Grenoble (88%), Paris et Reims. Au total, le Stade Océane a attiré 77.224 spectateurs sur ses cinq matchs de poule (120.000 places), avant de se remplir complètement pour la réception de l'équipe de France en huitième de finale. 

Un seul match à guichets fermés : France - Brésil 

Annoncé à guichets fermés, le cinquième match entre la Suède et les Etats-Unis ne l'a finalement pas été (22.418). En réalité, seul le huitième de final de l'équipe de France a permis de remplir tous les sièges mis à disposition

Alors, décevant ou encourageant ? D'abord, on peut noter que tous les horaires n'étaient pas idéaux (15h et 18h, parfois). Se rappeler, aussi, que les trois quarts des sièges étaient vides, la saison dernière, lors des matchs de l'équipe locale (Havre AC) en Ligue 2. Se dire, par ailleurs, qu'il ne s'agit que de la première compétition féminine internationale de football organisée en France et que les Français se prennent malgré tout au jeu. Que certes, le Stade Océane du Havre ne fait pas le plein, mais qu'il n'a jamais attiré moins de 10.000 spectateurs. et que les affiches qu'il a proposé en ont même séduit plus de 20.000 à quatre reprises en comptant le quart de finale à venir. Quatre matchs qui entrent ainsi dans le top 10 de ses affluences depuis sa création en 2012. 

Enfin, constater par rapport au classement du taux de remplissage, que l'enceinte de Grenoble, par exemple, est plus petite et que le taux peut ainsi être plus élevé qu'en Normandie, même avec moins de spectateurs. 

Reportage de Bertrand Queneutte, avec des supporters & la joueuse espagnole Virginia Torrecilla

.

  • Afrique du Sud - Espagne (poule) : 12.044 spectateurs 
  • Nouvelle Zélande - Pays Bas (poule) : 10.654 spectateurs 
  • Angleterre - Argentine (poule) : 20.294 spectateurs
  • Chine - Espagne (poule) : 11.814 spectateurs
  • Suède - Etats Unis (poule) : 22.418 spectateurs 
  • France - Brésil (huitième de finale) : 23.965 spectateurs
  • Angleterre - Norvège (quart de finale) : A venir

.

Choix de la station

France Bleu