Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

La France championne du monde : "C'est fabuleux pour tout le football français" (Ghislain Printant, ASSE)

lundi 16 juillet 2018 à 17:20 Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire

Les Verts avaient rendez-vous ce lundi matin à l'Etrat pour l'entraînement, avec évidement la victoire des Bleus en tête. Pour Ghislain Printant, l'entraîneur adjoint de l'ASSE, ce nouveau titre mondial couronne un gros travail de formation et récompense tout le football français.

Pour Ghislain Printant, l'entraîneur adjoint de l'ASSE, ce second titre mondial couronne le travail de formation effectué en France.
Pour Ghislain Printant, l'entraîneur adjoint de l'ASSE, ce second titre mondial couronne le travail de formation effectué en France. © Maxppp -

Saint-Étienne, France

Pas de répit pour les Verts ! Malgré l'euphorie et la fête après la victoire des Bleus hier en finale de la Coupe du Monde, les joueurs de l'ASSE s'entraînaient ce lundi matin à 9 H 30. L'occasion pour l'entraîneur adjoint des Verts, Ghislain Printant, de nous livrer ses impressions sur ce nouveau titre mondial. 

Comment vivez-vous la victoire des Bleus ? 

Déjà toutes mes félicitations à l’équipe de France, à son staff. C’est magnifique pour le football français. C’est une grande récompense pour l’ensemble du football, des amateurs aux professionnels, des éducateurs aux entraîneurs professionnels, aux joueurs, aux formateurs. Je pense que la France a montré que sur ces vingt dernières années, elle travaillait bien, voire même très bien. 

Après, on peut être exigeant en disant que dans le jeu, on s’attendait peut être à mieux, mais bon ce qui est important, c’est qu’on a battu quand même des bonnes nations, que ce soit la Belgique, la Croatie, l’Argentine. Ça veut dire que cette équipe de France a beaucoup de qualités. 

Où vous trouviez-vous pour suivre cette finale ? 

Je l’ai suivie ici à Saint-Etienne, dans ma chambre tout seul. J’ai essayé de savourer, je ne voulais pas me mêler à la foule. Mais c’est vrai qu’à la vues des images, de l’ensemble des villes, des messages qu’on pouvait recevoir de nos familles, on se dit : "c’est fabuleux" et on aime le football pour vivre ces moments, faire participer les gens à des moments de bonheur comme ça. 

On oublie tous les soucis, même si malheureusement dès ce matin certains ont re-basculé vers les problèmes, mais ça a fait du bien à cette France qui en avait beaucoup besoin. 

La reprise de l'entraînement avec l'ASSE, après la victoire des Bleus, comment ça se passe ? 

Ce matin, ça donne encore plus envie de s'éclater, de se dire "bon, on est quand même sur le bon chemin." On arrive à faire des bonnes choses, on arrive à former des bons joueurs voire des grands joueurs. Ça veut dire que les entraîneurs français, ils ne sont pas si « toc » que ce qu’on veut le penser. 

Quand on voit cette saison Zinedine Zidane qui remporte la Champion’s League et Didier Deschamps qui deux ans après l’Euro se retrouve Champion du monde, et bien je trouve qu’à la fois, la formation des entraîneurs français est de qualité, et qu'on est récompensé par le fruit de cette génération exceptionnelle. 

Cette équipe de France est jeune, a de très grands talents. Je pense que s’ils restent dans cet état d’esprit, ils n’ont pas fini d’aller chercher des trophées. Moi je suis fier de faire partie de cette communauté là, et c’est fabuleux pour tout le football français.

Pour les années à venir, qu'est-ce que ce deuxième titre va changer pour le foot français ?

J’espère que ça va faire prendre conscience à la génération qui doit arriver derrière que le talent ne suffit pas, qu’à un moment donné on remporte des titres avec un état d’esprit exemplaire, avec une mentalité groupe. C’est une équipe qui a été Championne du monde, ce ne sont pas des individualités. 

Il faut que ça déclenche de l’engouement, de l’envie auprès des gens. Les gens ont vibré, ont pris plaisir. Et j’ose espérer qu’à travers le championnat de Ligue 1 les gens poursuivent cette joie, prennent du plaisir et que les stades soient en fête. Parce que vraiment quand c’est la fête comme ça dans un pays, c’est magnifique, et ici à Saint-Etienne, faire la fête avec son équipe on sait ce que c’est. 

"On est fiers parce qu'on envoie un message positif" — Romain Hamouma

À la fin de l'entraînement, l'attaquant Romain Hamouma a aussi partagé sa joie sur la victoire des Bleus : "On imagine la fierté qu'ils peuvent ressentir, et puis le devoir accomplit ! C'est la plus grande compétition au monde. D'aller gagner là-bas, d'avoir des matchs aussi difficiles qu'ils ont pu avoir, c'est un parcours exceptionnel, et nous en tant que footballeurs, , on est fiers parce qu'on envoie un message positif. C'est rare d'entendre parler positivement du foot, donc là ça nous fait vraiment plaisir."

Il s'attend aussi à un pique de nouveaux licenciés, comme ça a été le cas en 1998 : "J'avais 11 ans, je jouais déjà au football. C'est bien de pouvoir donner l'envie à des petits garçons et des petites filles de pouvoir faire ce sport."