Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Coupe du monde féminine de football 2019

VIDEO Coupe du monde féminine 2019 : les Australiennes peuvent compter sur leur armée Vert et Or

-
Par , France Bleu Nord

Pourtant favorite face à l'Italie, l'Australie s'est inclinée au Stade du Hainaut à Valenciennes, ce dimanche, pour son premier match de la Coupe du monde féminine de football. Une défaite qui n'entame pas l'enthousiasme des supporters, venus en nombre dans le Nord.

Les supporters australiens étaient nombreux au Stade du Hainaut pour le premier match de la Coupe du monde féminine de football à Valenciennes entre l'Australie et l'Italie (1-2)
Les supporters australiens étaient nombreux au Stade du Hainaut pour le premier match de la Coupe du monde féminine de football à Valenciennes entre l'Australie et l'Italie (1-2) © Maxppp - ERIC BALEDENT

Valenciennes, France

Difficile de savoir combien il y avait d'Australiens parmi les près de 16 000 supporters présents au Stade du Hainaut, ce dimanche 9 juin 2019, pour le premier match de la Coupe du monde féminine de football à Valenciennes entre l'Australie et l'Italie (1-2). Moins nombreux, sans aucun doute, que les supporters italiens, mais bien présents tant les chants en soutien aux Matildas, le surnom de la sélection australienne, résonnaient dans l'enceinte valenciennoise.

"Nous adorons notre équipe, c'est une grande famille"

Ils se surnomment l'Armée Vert et Or, aux couleurs de l'Australie, et ils ont parcouru près de 16 000 kilomètres pour soutenir leurs joueuses à Valenciennes. Beaucoup d'entre eux resteront un mois en France, pendant tout le Mondial. C'est le cas de Birdie, "Nous adorons notre équipe, c'est une grande famille." Une famille exigeante qui attend beaucoup des Matildas, explique Julian qui a fait le voyage de Melbourne, "Parmi toutes les équipes australiennes, c'est celle qui a le plus de chance de gagner la Coupe du monde. Mais elles ont aussi un peu de pression."  

Une pression trop lourde, peut-être. Face aux Italiennes, l'Australie s'incline 2 à 1, malgré de nombreuses occasions et la ferveur de leurs supporters. L'attaquante australienne Lisa De Vanna s'en voulait à la sortie du terrain, ce dimanche, "C'est ce qui rend cette défaite encore plus dure, aujourd'hui. Beaucoup de fans sont venus nous voir jouer et on a pas rempli le contrat."

Mais pour Ronnie, 8 ans, qui est venue de Queensland, au sud-est de l'Australie, l'aventure des Matildas n'est pas finie, "Je pense qu'elles peuvent encore aller jusqu'en finale si elles s'améliorent et qu'elles jouent comme elles l'ont fait en première mi-temps.

Les Australiennes devront vite se ressaisir. Ce jeudi 13 juin elles se rendront à Montpellier pour affronter le Brésil, qui est pour l'instant en tête du groupe C.

Australie, tes supporters sont là ! Reportage France Bleu Nord dans les travées du Stade du Hainaut