Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Coupe du monde féminine de football 2019

Coupe du monde féminine : France - États-Unis, un quart aux allures de finale avant l'heure

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Les Bleues défient les championnes du monde américaines en quart de finale de la Coupe du monde féminine ce vendredi à 21h. Une finale avant l'heure dans un Parc des Princes plein à craquer et sous haute température. Un match à vivre en direct sur France Bleu !

L’attaquante des Bleues Eugénie Le Sommer sera face à l'Américaine Megan Rapinoe
L’attaquante des Bleues Eugénie Le Sommer sera face à l'Américaine Megan Rapinoe © AFP - Franck FIFE et Anne-Christine POUJOULAT

La tension grimpe aussi vite que le thermomètre. France - États-Unis, le quart de finale rêvé mais aussi redouté avant le début de cette Coupe du monde aura bien lieu ce vendredi au Parc des Princes (21h).

Les Bleues s'attaquent à une montagne, une équipe qui domine le classement FIFA depuis 2014 (1re), a remporté trois Coupes du monde (1991, 1999 et 2015) et quatre jeux Olympiques (1996, 2004, 2008, 2012), et qui s'appuie sur de fortes individualités, entre la superstar d'attaque Alex Morgan et l'emblématique capitaine Megan Rapinoe.

L'équipe de France n'a quant à elle jamais fait mieux qu'une demi-finale, perdue en 2011... face aux Américaines (3-1), et court toujours après son premier grand titre, qu'elle rêve de décrocher à domicile. 

Jouer les États-Unis c'est juste énorme" — Corinne Diacre, la sélectionneuse des Bleues

Les USA, ultra favorites 

Les joueuses de Corinne Diacre disputeront ainsi pour la troisième fois un quart d'un Mondial dans l’histoire de l'équipe de France féminine. Pas mal. Mais ce n'est rien à côté des Américaines qui ont toujours atteint au moins les quarts de finale lors des  Mondiaux qu'elles ont disputés depuis la création de la compétition en 1991.

Diabolique au premier tour, avec 18 buts marqués - un record - et aucun encaissé, la "Team USA" a un peu baissé de régime en huitième de finale, ne dominant l'Espagne (2-1) qu'à la faveur de deux penalties.

L'équipe de France s'en est aussi sortie difficilement face au Brésil de Marta (2-1), qui l'a poussée jusqu'en prolongation. Amandine Henry, la plus Américaine des "Frenchies", a délivré les Bleues.

Les Bleues transcendées par le Parc ?

"J'aurai beaucoup moins de travail demain lors de ma causerie parce que la motivation, je n'ai vraiment pas besoin de travailler là-dessus. Les filles sont au taquet (...) Jouer les États-Unis c'est juste énorme", a reconnu jeudi la sélectionneuse Corinne Diacre.

Vendredi, la France et les États-Unis s’affronteront pour la 26e fois avec un bilan clairement à l'avantage des USA : 5 victoires tricolores contre 17 défaites et 3 matches nuls. Les États-Unis sont la deuxième sélection que la France aura le plus jouée dans son histoire après les Pays-Bas (29).  

En Coupe du monde, les Bleues ont rencontré une fois les Américaines en 2011 et elles ont été éliminées au stade des demi-finales (3-1).

Lueur d'espoir pour les Tricolores : lors de leur dernier affrontement, elles l'ont emporté dans le cadre de la préparation en janvier 2019 (3-1) au Havre. En Normandie, les Américaines avaient dépassées par la vitesse de Kadidiatou Diani, auteure d'un doublé, mais privées de Rapinoe et Tobin Heath, laissées au repos.

Si "on ne peut pas du tout comparer" les deux matches, il faut capitaliser dessus, selon Corinne Diacre : "ça doit être une force pour nous de se dire: rien n'est impossible". "Quand on est capable de faire les choses une fois, on devrait être capable de les répéter, donc j'espère que ce sera le cas demain", a lancé la sélectionneuse.

L'analyse de notre consultante Nadia Benmokhtar

30.000 supporters tricolores attendus dans une chaleur étouffante

Le contexte sera bel et bien différent du match amical de janvier, ne serait-ce que dans les tribunes où 10.000 supporters des "Stars and Stripes", le surnom de la sélection des États-Unis, prendront place.

De leur côté, les Françaises pourront compter sur près de 30.000 soutiens, à en croire les chiffres fournis par le comité d'organisation du Mondial (estimation réalisée à partir de la nationalité des acheteurs de billets).

L'ambiance sera sans doute surchauffée au Parc des Princes où l'on attend autour de 27°C au coup d'envoi (21h) dans la capitale parisienne alors que la canicule touche toute la France

A tel point que le comité d'organisation de la Coupe du monde féminine de football a décidé d'installer des brumisateurs sur le parvis du Parc des Princes pour rafraîchir les supporters avant cette affiche.

Nouveau record d'affluence en vue ?

Avant le coup d'envoi, un tifo géant devrait recouvrir entièrement la tribune Auteuil, une animation préparée par le groupe de supporters des Irrésistibles Français (IF) avec l'aide de la FFF.

Le record d'affluence pour un match des Bleues pourrait être de nouveau battu après le match inaugural qui a attiré 45.261 spectateurs dans le stade parisien le 7 juin dernier. Avant de pouvoir rêver plus grand à Lyon devant 58.000 personnes pour les demi-finales et la finale... affiches que les supporters américains ont pris d'assaut avant le début de la compétition en achetant la majorité de ces billets pour soutenir leur équipe. A moins que les Bleues n'en décident autrement dans un combat qui promet de la sueur et des larmes.

Le dispositif "France Bleu avec les Bleues"

Grâce aux équipes près de chez vous, France Bleu vous fait vivre cette Coupe du monde 2019 qui se déroule dans neuf villes : Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nice, Paris, Reims, Rennes et Valenciennes. Tous les matches de l'équipe de France sont à vivre en direct et en intégralité sur l'antenne de France Bleu et sur francebleu.fr en Facebook Live et sur Periscope avec :

  • Nadia Benmokhtar, notre consultante exceptionnelle ;
  • Bruno Salomon, pour commenter les rencontres ;
  • Germain Arrigoni et Vanessa Lambert, pour présenter l'émission.

.

Notre dossier Coupe du monde féminine 2019