Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Coupe du monde féminine U20 : la Bordelaise Julie Thibaud veut son étoile

samedi 4 août 2018 à 20:04 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Trois semaines après la finale de la Coupe du monde en Russie, c'est l'équipe de France féminine des moins de 20 ans qui attaque son mondial, ce dimanche face au Ghana, à Vannes. Avec une joueuse des Girondins, Julie Thibaud. Qui espère une première étoile pour les Bleuettes.

La Bordelaise Julie Thibaud va lâcher le maillot bordelais pour celui des Bleus pendant quelques jours.
La Bordelaise Julie Thibaud va lâcher le maillot bordelais pour celui des Bleus pendant quelques jours. © Radio France - Thomas Coignac

Bordeaux, France

Avant qu'elle ne quitte le centre d'entraînement du Haillan, les coéquipières de Julie Thibaud aux Girondins de Bordeaux lui ont fait passer un message clair : "Tu nous rapportes la coupe, ou tu ne rentres pas à la maison". 

Alors, voilà un supplément de motivation pour la jeune joueuse des Girondins. Qui n'en manquait pas vraiment : "Je suis hyper excitée, confie-t-elle. C'est ma première Coupe du monde. Et représenter mon pays, dans mon pays, c'est exceptionnel !".

Finaliste de l'Euro U19 l'an dernier

Elle devrait être sur la pelouse de Vannes, ce dimanche soir, pour le match face au Ghana. Les Bleuettes (le surnom des équipes de France féminines jeunes) affronteront également dans le groupe A, les Pays-Bas, et la Nouvelle-Zélande. Une coupe du monde qui se déroulera donc en France, en Bretagne, dans quatre stades, à Concarneau, Dinan-Léhon, Saint-Malo, et Vannes. Et si les Françaises sont si attendues, c'est qu'il y a deux ans, elles étaient finalistes, battues par la Corée du Nord. Ce tournoi breton est donc une bonne occasion de broder la première étoile sur le cœur pour cette catégorie. 

Julie Thibaud sous le maillot bleu, avant l'Euro U19 l'an dernier. - Maxppp
Julie Thibaud sous le maillot bleu, avant l'Euro U19 l'an dernier. © Maxppp - Maxppp

D'autant que pour Julie Thibaud, et cette génération née en 1998, reste la cicatrice de la finale du championnat d'Europe U19, l'été dernier, où elles avaient été battues en finale par l'Espagne (2-3), malgré une passe décisive de la Bordelaise. 

Alors, Julie Thibaud voudra profiter de sa première Coupe du monde pour continuer sa progression. En sélection, donc, mais aussi en club. Après deux saisons à Soyaux, la native de Niort a disputé une année pleine sous le maillot Marine et Blanc. Titulaire indiscutable, que ce soit au milieu de terrain, sur un côté ou dans l'axe de la défense. "Année après année, on sent le niveau qui augmente, explique-elle. Du coup, il faut se mettre au niveau, que ce soit en club ou en sélection". 

Julie Thibaud a réalisé une belle première saison sous le maillot des Girondins. - Maxppp
Julie Thibaud a réalisé une belle première saison sous le maillot des Girondins. © Maxppp - Maxppp

S'inspirer de la coupe du monde en Russie... 

Tout cela dans un contexte favorable pour tout le football français, marqué par la victoire, le 15 juillet, de la bande à Pogba, Lloris, Mbappé, Varane et Deschamps en Coupe du monde. "Ils nous ont fait vibrer, reconnaît Julie Thibaud, des étoiles plein les yeux. Quand on voit le nombre de gens qui se sont réunis pour fêter ça..." Qui espère désormais que cet engouement se prolonge, et que les supporters français remplissent les stades bretons pour la Coupe du monde U20. "Même si, en France, au niveau du football féminin, on est un peu en retard, reconnaît-elle".

Là où les Bleuettes veulent s'inspirer des Bleus, c'est au niveau de la vie de groupe. Les 23 joueurs ont affiché à de nombreuses reprises une franche camaraderie, qu'essaiera certainement de recréer le sélectionneur (girondin) des Bleuettes, Gilles Eyquem avec ses 21 joueuses. "On se connaît pour la plupart depuis deux ans, explique Julie Thibaud, on a joué ensemble en équipes de France jeunes. Après, un groupe de filles, c'est parfois plus compliqué à gérer qu'un groupe de garçons". 

... et penser à la Coupe du monde 2020

Et, lorsque l'on est dans l'antichambre de l'équipe de France, à un an de la Coupe du monde, organisée en France en 2019... Impossible de ne pas avoir cet événement majeur dans un coin de la tête. 

"On y pense un petit peu, c'est dans un coin de notre tête, reconnaît la numéro 20 des Girondins. Mais il y a une grosse différence entre les U20 et les A... Si je dois y aller, ça passera par une grosse Coupe du monde U20, puis une grosse saison avec Bordeaux." D'autant plus que l'actuelle sélectionneure des Bleues, Corinne Diacre, est habituée à intégrer des petites nouvelles dans le groupe. Et c'est tout un club qui espère qu'après Nadjma Ali Nadjim en novembre dernier, Julie Thibaud devienne la deuxième internationale des Girondins. Et pourquoi pas la première à jouer une Coupe du monde A.