Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

Mondial 2018 : des patrons normands s'organisent pour France - Uruguay

vendredi 6 juillet 2018 à 8:05 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

La France joue son quart de finale de Coupe du Monde face à l'Uruguay à 16h ce vendredi. Des entreprises de la région de Caen ont pris les devants afin de proposer à leur salariés de pouvoir suivre la rencontre sans pénaliser leur activité.

Des sociétés de l'agglomération caennaise se sont organisées pour permettre à leurs salariés de suivre le match France-Uruguay (illustration)
Des sociétés de l'agglomération caennaise se sont organisées pour permettre à leurs salariés de suivre le match France-Uruguay (illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN

Caen, France

Des patrons de la région caennaise ont pris les devants pour permettre à leurs salariés de ne pas manquer France-Uruguay ce vendredi à 16h. La société Legallais est leader indépendant de la distribution de produits pour le marché du second-œuvre à destination des professionnels du bâtiment. Elle s'est organisée pour que les 350 salariés de son siège social à Hérouville-Saint-Clair puissent suivre la rencontre.

"Ah c'est nécessaire, explique Philippe Nantermoz, le directeur général de la Société. Il y a une telle communion populaire qui va exister qu'on a envie que cette communion se passe aussi dans l'entreprise. Alors il y a deux types de personnes. Il y a ceux qui n'ont pas d'obligation immédiate de service vis à vis du client et là on s'est donné pour objectif de les libérer s'ils le souhaitent à partir de 15h30 afin qu'ils puissent le vivre chez eux avec leurs amis et leur famille."

On adaptera les effectifs parce que je pense, quand même, que beaucoup de gens vont être devant leur poste et probablement un peu moins de clients vont générer des appels chez nous comparé à un vendredi ordinaire.

Et pour ceux qui malheureusement ont des obligations de services, on leur met des écrans dans l'entreprise. On adaptera les effectifs parce que je pense quand même que beaucoup de gens vont être devant leur poste et probablement un peu moins de clients qui vont générer des appels chez nous comparé à un vendredi ordinaire."

De toute façon il est essentiel de s'adapter pour la simple et bonne raison que si vous n'arrivez pas à installer de téléviseurs vous allez avoir un taux d'absentéisme trop important." Le directeur de Webhelp à Caen

On partage le même état d'esprit chez Webhelp qui emploie près de 950 personnes sur l'agglomération de Caen dans ses centres d'appels. Des téléviseurs ont été installés sur les plateaux mais le leader de la relation client met cependant trois conditions. 

"La première c'est que le donneur d'ordre, le client de Webhelp soit d'accord, explique Yann Barbin, directeur de Webhelp Caen. Le deuxième point c'est que l'ensemble des salariés soit évidemment d'accord et la troisième _il ne faut pas que cela perturbe la production_.

De toute façon il est essentiel de s'adapter pour la simple et bonne raison que si vous n'arrivez pas à installer de téléviseurs vous allez avoir un taux d'absentéisme trop important."