Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : Rolland Courbis sur le départ à Montpellier

mardi 22 décembre 2015 à 14:47 Par France Bleu Hérault, France Bleu Hérault et France Bleu

On s'achemine de plus en plus vers un départ de Rolland Courbis du MHSC. Et un départ immédiat. Le coach, qui s'était dit usé vendredi, avait demandé quelques jours de réflexion. Il pourrait venir annoncer lui-même, dimanche, sa décision aux joueurs à la reprise de l'entraînement.

Rolland Courbis
Rolland Courbis © Maxppp

Montpellier, France

Les choses se sont accélérées ces derniers jours, depuis la sortie surprenante de Rolland Courbis après la défaite de Montpellier à Nice pour la 19e journée de Ligue 1 de football. Rolland Courbis avait dit qu'il prenait trois jours pour faire le point.

"Il sera temps de faire le point sur la fatigue nerveuse éprouvée durant cette phase aller. Je vais me reposer trois jours mais pendant ce repos, je vais réfléchir. J'en ai besoin pour faire un bilan dans le détail."

Une déclaration qui a surpris jusqu'au président du MHSC, Louis Nicollin, qui ne l'a appris que le lendemain. Comme il l'a confié, lundi, à Phillipe Sers sur France Bleu Hérault.

"Je n'étais pas au courant du tout. Je suis enragé, j'ai repris l'avion et je n'ai rien su. J'ai même engueulé mon fils parce qu'il le savait, lui, le vendredi soir, mais il ne me l'a pas dit".

Louis Nicollin, qui a soufflé le chaud et le froid pendant le Club Sers, en affirmant qu'il n'imaginait pas un départ de Rolland Courbis.

"S’il arrête, ce sera malheureux. Un commandant de navire, n’abandonne pas son bateau en pleine mer. C’est complètement ridicule".

Le président n'a pas caché non plus son énervement contre les critiques du coach à l'encontre du staff du club. Notamment sa dernière sortie sur le staff médical après la rechute du gardien du MHSC, Geoffrey Jourdren, qui reste indisponible après une rechute de sa blessure à l'épaule.

Après le début de saison catastrophique du MHSC, les relations se sont détériorées entre le président et le coach, et même si le club a ensuite partiellement redressé la barre, Rolland Courbis est aujourd'hui davantage soutenu par le fils, Laurent Nicollin, le président délégué du club, que par le père, Louis Nicollin.