Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Football DOSSIER : La saison 2018-2019 du FCSM

Crise de gouvernance au FC Sochaux : les élus réagissent avec inquiétude

La saga continue au FCSM : Wing Sang Li a désavoué ce mardi Frédéric Dong Bo qui s'était autoproclamé président du club... le week-end dernier. Les élus franc-comtois réagissent, avec inquiétude, à ces dernières informations.

Le président (contesté) Wing Sang Li à la tête du club depuis 2015.
Le président (contesté) Wing Sang Li à la tête du club depuis 2015. © Maxppp - Lionel Vadam

Sochaux, France

Qui préside ? A qui appartient le club ? Depuis quelques jours, le FC Sochaux traverse une crise de gouvernance sans précédent. Et la situation a pris ce mardi un tour... ubuesque. Wing Sang Li, à la tête du FC Sochaux-Montbéliard depuis 2015, et le rachat du club à Peugeot, son fondateur, a maintenu ce 23 avril qu'il était bien "président du club", répondant ainsi à Frédéric Dong Bo, qui s'était autoproclamé... nouveau président du FCSM samedi dernier. Retour sur les derniers rebondissements de ce feuilleton à rallonge. 

Parole contre parole

Les propos de M. Dong Bo "ne sont aucunement fondés et transgressent la décision que les quatre administrateurs du comité exécutif ont adopté à l'unanimité (...) Je suis le droit que l'on m'a conféré de prendre la gérance quotidienne du FC Sochaux en tant que président", a expliqué ce mardi M. Li dans un communiqué transmis aux journalistes de France Bleu Belfort Montbéliard et de l'Est Républicain.  

"Je suis dorénavant le président de Tech Pro, donc (...) je suis le président du FC Sochaux. M. Li n'a plus de fonctions et plus de légitimité pour vendre le club, le diriger ou parler au nom de mon conseil d'administration" avait déclaré M. Dong Bo samedi chez nos confrères de la radio RTL.   

"Des déclarations intempestives" pour Martial Bourquin    

"Ces déclarations intempestives sont malvenues juste avant un match décisif. Il faut laisser de la tranquillité aux joueurs pour qu'ils jouent le maintien en L2 et ensuite il y aura clarification des rôles", a souligné à l'AFP Martial Bourquin, sénateur (PS) du Doubs.

"Il faut que nous en sortions"

"L'instabilité du club génère une instabilité affective et sportive, inévitablement. Il ne faut pas rester pour rester. On a tous les atouts pour réussir mais c'est l'instabilité depuis le départ de PSA. Il faut que nous en sortions", a-t-il ajouté.

Le maire de Sochaux "très attristé"

"Je faisais partie des élus qui ont rencontré M. Li", vendredi 12 avril au stade Bonal, à l'occasion des 90 ans du club, a déclaré à l'AFP, Albert Matocq-Grabot, maire (PS) de Sochaux. "Ce monsieur a l'air très, très serein", s'est-il étonné. L'élu dit porter "un regard très attristé" sur la situation actuelle.

"La saga doit cesser" pour Cédric Perrin

"La conjoncture du club ne cesse d’empirer avec désormais une situation administrative plus floue que jamais autour de la présidence de M.Li" déclare le sénateur (LR) du Territoire de Belfort Cédric Perrin dans un communiqué. Il demande à Wing Sang Li de "prendre ses responsabilités en clarifiant la situation afin de permettre la vente du club avant qu'il ne soit trop tard." 

Audition devant la DNCG le 15 mai

Ce énième rebondissement obscurcit encore plus la situation du club sochalien, qui avait échappé de peu à la rétrogradation administrative l'an dernier et qui est encore attendu au tournant par la DNCG. Selon RTL, M. Dong Bo a annoncé mardi son intention de venir représenter le FCSM lors de l'audition devant le gendarme financier du football le 15 mai prochain à Paris. 

Concernant la guerre des clans à la présidence du FCSM, selon nos informations, un conseil d'administration exceptionnel devrait être programmé prochainement pour clarifier la situation. Par ailleurs, toujours selon nos informations, le club a reçu un nombre conséquent de candidatures de repreneurs potentiels au rachat du club.