Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

SM Caen - Damien Da Silva : "C'est toujours particulier de prendre au marquage un ancien collègue"

vendredi 2 novembre 2018 à 15:29 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

La causerie de la mi-temps sera consacrée ce samedi vers 20h50 sur France Bleu à Damien Da Silva. Parti cet été du SM Caen vers le Stade Rennais, il revient sur son choix de carrière et le plaisir de retrouver son ancien club même si "une fois sur le terrain, c'est le jeu qui passe avant tout."

Damien Da Silva "Si je peux marquer, c'est sûr que je ne vais pas m'en priver"
Damien Da Silva "Si je peux marquer, c'est sûr que je ne vais pas m'en priver" © Maxppp - jerome fouquet

Caen, France

Pour la deuxième fois de sa carrière, Damien Da Silva va venir jouer au Stade d'Ornano en prenant place dans le vestiaire visiteur.

A 30 ans et après quatre saisons passées en Normandie, le défenseur central a résisté aux sirène de la nouvelle direction du SM Caen qui souhaitait le faire prolonger pour se lancer un nouveau défi en Bretagne.

Je voulais vraiment un club qui joue autre chose et Rennes peut me le procurer notamment avec la Coupe d'Europe.

"C'est vrai que le projet était super intéressant et que l'offre l'était tout autant. Ils ont tout fait pour que je reste mais dans ma tête j'avais pris la décision depuis un petit moment.

Après ça a été plus long que je ne l'imaginais. Au départ du mercato, j'avais quand même des offres mais pas ce que je recherchais. Je ne voulais pas partir de Caen pour un club qui joue dans la même zone. Je voulais vraiment un club qui joue autre chose et Rennes peut me le procurer notamment avec la Coupe d'Europe."

On reste sur une défaite à domicile contre Reims (0-2) qui nous a fait très mal au moral, il faut l'avouer

Paradoxalement, le début de saison met les deux formations au coude à coude à l'entame de cette onzième journée. Le Stade Rennais de Damien Da Silva est 14e avec un point d'avance sur Caen et deux longueurs sur le barragiste Amiens.

"Forcément contre nous, les Caennais vont chercher à prendre les trois points mais nous sommes dans le même état d'esprit. Nous aussi, nous sommes en manque de points. C'est un match pour nous ultra-important parce qu'on veut trouver une bonne dynamique qu'on a du mal à trouver. On reste sur une défaite à domicile contre Reims (0-2) qui nous a fait très mal au moral, il faut l'avouer. On comptait vraiment sur ce match-là pour se relancer. On ne l'a pas fait contre Reims donc aujourd'hui on veut le faire contre Caen."

Si je peux marquer, c'est sûr que je ne vais pas m'en priver 

La saison passée, Damien Da Silva était le deuxième meilleur buteur caennais à la maison avec trois réalisations (ex-æquo avec Ronny Rodelin et derrière Ivan Santini). Il va retrouver ce stade d'Ornano qui lui a si souvent réussi mais au lieu de monter en compagnie d'Alexandre Djiku sur les corners, il retrouvera cette fois son ancien partenaire face à lui sur ces séquences de jeu où il s'avère redoutable.

"Honnêtement je vais faire le maximum pour marquer parce que je dois aider mon équipe au maximum et c'est un atout que je dois utiliser aussi. Si je peux marquer, c'est sûr que je ne vais pas m'en priver mais c'est toujours particulier de prendre au marquage ou de se faire prendre au marquage par un ancien collègue mais après quand on est sur le terrain je pense que c'est le jeu qui passe avant tout."

Ecoutez ce samedi en direct à partir de 20h50 la causerie de la mi-temps consacrée à Damien Da Silva