Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

"Dans les filets de France Bleu" : France-Belgique, Macron un 12e homme pas comme les autres

lundi 9 juillet 2018 à 9:07 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Chaque jour, le correspondant de France Bleu à Moscou, Claude Bruillot, nous envoie une carte postale de Russie où se déroule le Mondial de football. A J-1 de la demi-finale France-Belgique, les Bleus bénéficieront sur place du soutien du président de la République Emmanuel Macron.

"Dans les filets de France Bleu" par Claude Bruillot
"Dans les filets de France Bleu" par Claude Bruillot © Radio France - Cathy Dogon

J-1 pour les Bleus dans leur quête de finale de Coupe monde. Demain face à la Belgique à Saint-Pétersbourg, l'équipe de France bénéficiera sur place du soutien d'un supporter de choix, en la personne du président de la République, un 12e homme pas comme les autres..

Monsieur le Président, si je vous fais une adresse, est ce que vous l'entendrez peut-être avant ce mardi soir ? Vous avez choisi de venir demain à Saint Pétersbourg, supporter l'équipe de France dans sa quête de finale de Coupe du monde.

De cela , soyez remercié. Oui, c'est vrai, soyez remercié ! Car jamais avant vous, aucun Président de la République ne s'était déplacé à l'étranger pour encourager  notre onze tricolore en demi-finale de Coupe du Monde. François Mitterrand n'était ni à Séville au Mondial 1982, encore moins à Guadalajara au Mondial 1986.

Jacques Chirac ira bien sûr au Mondial 2006, mais seulement pour la finale. Donc merci Monsieur le Président Macron de vous déplacer à plus de 3000 kilomètres, quand la France est bleue, pour être au plus près de nos footballeurs. Les joueurs sont bien sûr contents d'un tel soutien. Et vous avez d'autant plus de mérite à être là, que les joueurs sélectionnés de l'Olympique de Marseille, votre club de cœur, n'ont que peu de chance de jouer contre la Belgique... Même si, je sais bien, vous êtes là pour soutenir les Bleus en général !

Mais, du coup , si on gagne, il faudra absolument revenir cinq jours plus tard, à Moscou pour la finale... Il y a pire comme obligation non ?

Ah... si seulement vous pouviez nous marquer un but, un tout petit but... sur un tacle rageur, dont vous aviez, parait-il à l'époque, le secret.