Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

"Dans les filets de France Bleu" : pour l'entraîneur danois, l'équipe de France "n'a rien de spécial"

mardi 26 juin 2018 à 7:12 - Mis à jour le mardi 26 juin 2018 à 5:00 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Chaque jour, le correspondant de France Bleu à Moscou, Claude Bruillot, nous envoie une carte postale de Russie où se déroule le Mondial de football (14 juin - 15 juillet). La France affronte le Danemark, ce mardi, avec pour enjeu la première place du groupe.

"Dans les filets de France Bleu" par Claude Bruillot
"Dans les filets de France Bleu" par Claude Bruillot © Radio France - Cathy Dogon

Chaque jour, le correspondant de France Bleu à Moscou, Claude Bruillot, nous envoie une carte postale de Russie où se déroule le Mondial de football (14 juin - 15 juillet). 

Les Bleus sont déjà qualifiés pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde, mai pour son dernier match de poule, l'équipe de France affronte le Danemark,  ce mardi à 16h, avec pour enjeu la première place du groupe. 

Les danois sont une vieille connaissance pour les Français : ils sont régulièrement sur notre route. Et à chaque fois que la France a battu le Danemark dans la première phase d’une grande compétition, elle a été titrée. Mais cette fois, les Danois en ont assez. Leur entraîneur dit même que les Bleus n’ont rien de spécial !

Devons-nous être rancuniers ? 

Nous qui sommes intéressés souvent par la façon dont nos footballeurs sont perçus à l’étranger, devons-nous être rancuniers avec le sieur Age Hareide, l'entraîneur du Danemark ?

Accusé, levez-vous ! Age Hareide, vous êtes coupable d’avoir déclaré il y a quelques temps : "Je ne crois pas en l’équipe de France. Elle n’a rien de spécial. Et je veux bien être damné, si nous autres Danois, nous ne lui donnons pas du fil à retordre."  Fermez le ban… des accusés !

Alors, de quoi s’agit-il au juste ? D’un propos de spécialiste ? Après tout , avec nos trois buts marqués en deux matches, nous ne faisons sûrement pas aussi peur que la Belgique ou la Croatie. Donc les Bleus sont dans le ventre mou des 16 équipes qui se qualifieront pour les 8ème de finale du Mondial. Rien de plus, d’accord, et finalement c’est une belle occasion de montrer davantage au sélectionneur danois cet après-midi.

_Encore une fois, c’est le terrain qui décidera, et cet homme a bien le droit de penser que nous sommes moyens. Quelque chose me dit toutefois que, titulaires et remplaçants tricolores ont eu vent de cette petite phrase. Le genre de pique qui permet de démarrer match sur les chapeaux de roues, juste histoire de saluer notre nou_vel ami Age Hareide! 

Notre dossier Mondial 2018