Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

David Guion : « Les joueurs sont déjà impatients d'en découdre...»

vendredi 5 janvier 2018 à 18:44 Par Alexandre Audabram, France Bleu Champagne-Ardenne

L'entraîneur du Stade de Reims revient sur la rencontre amicale remportée vendredi face au Paris Football-Club (5-1). Il évoque également la deuxième partie de saison et les prochaines échéances en championnat.

L'entraîneur du Stade de Reims, David Guion.
L'entraîneur du Stade de Reims, David Guion. © Maxppp - Archives

Reims, France

Le Stade de Reims a débuté l'année 2018 comme il avait terminé l'année 2017 par une victoire sur le même score de 5 buts à 1.  Après celle face à Valenciennes en championnat de Ligue 2 juste avant la trêve, les Rémois se sont imposés vendredi après-midi face au Paris FC en match amical au centre de vie Raymond-Kopa. Dans une rencontre de 120 minutes, disputée en trois périodes de 40 minutes, les Rémois ont confirmé que leurs bonnes dispositions n'avaient pas été altérées par la trêve de fin d'année, tant sur le plan physique que mental. Et ce face à une équipe parisienne, 6e au classement de Ligue 2, qui a proposé une opposition solide. De bon augure avant la reprise du championnat vendredi prochain, avec un premier match de Ligue 2 à Orléans.

   - Aucun(e)
-
  • Stade de Reims 5 - Paris FC 1
  • Au centre de vie Raymond-Kopa (Betheny), le Stade de Reims bat le Paris FC 5 buts à 1 dans une rencontre disputée en 3 mi-temps de 40 minutes
  • Score à l'issue de la 1ère mi-temps : 2 - 0 | Score à l'issue de la 2e mi-temps : 3 - 1
  • Spectateurs : 447 
  • Pelouse : Grasse mais en bon étât
  • Buts pour Reims : Diego (4e), Rémi Oudin (27e), Grégory Berthier (78e), Hassanne Kamara (88e, sp), Grejohn Kyei (117e)
  • But pour le Paris FC : Alami Bazza (56e,sp)
  • REIMS (de la 1ère à la 70e minute) : Mendy - Métanire, Abdelhamid, Janvier, Bouhours - Oudin, Da Cruz (cap.), Chavalerin, Diego - Siebactcheu, Cahvarria
  • REIMS (de la 71e à la 120 minute) : Carrasso (cap.) - Vallier, Disasi, Bahanack, Kamara - Martin, Ndom, Drammeh, Berthier - Kyei, Ngamukol
  - Aucun(e)
-
   - Aucun(e)
-

Quels enseignements tirez-vous de ce match amical face au Paris FC ?

David Guion : On est satisfait car l'idée dans un premier temps était de donner du temps jeu à l'ensemble de l'effectif, cela a été fait. Le deuxième objectif était de retrouver nos repères, et sur ce plan cela a été aussi accompli. Et puis enfin, il n'y a pas de blessés et on a la victoire au bout donc je suis pleinement satisfait.

Dans l'intensité et dans l’état d'esprit, on a retrouvé l'équipe que l'on avait laissé mi-décembre après le match face à Valenciennes...

David Guion : Oui j'avais déjà trouvé les joueurs très attentifs et très concentrés lors de cette semaine de reprise. Et puis là on a vu sur ce math amical qu'ils étaient partis dans la même discipline collective que l'année dernière.

Est-ce que vous avez des craintes à l’approche de la reprise de la compétition, après un mois sans match officiel ?

David Guion : Crainte, ce n'est pas le mot. Pour en avoir discuté avec les joueurs, il a fallu que je les resitue car quand ils sont revenus de vacances, je les ai trouvé impatients. Je leur ai demandé d'être dans le présent et de bien se préparer. Parce que chaque chose en son temps : on va partir de mi-janvier à début mai avec 19 matches à jouer. Quatre mois, 19 matches : cela va aller à une allure folle ! On reprend le championnat avec une semaine de 3 matches (Orléans le 12, Tours le 16 et Bourg-Perronas le 19). Je leur ai dit qu'en ce moment, il fallait penser à se préparer, savourer cette préparation et qu'il reste du temps avant de penser à la première échéance face à Orléans. Donc, il n'y a pas de crainte parce qu'encore une fois, il a fallu que je freine un peu les joueurs qui avaient très envies de rentrer très vite dans la compétition et d'en découdre. Je leur ai demandé lors de mes vœux d'avoir de la continuité et ce sera le mot mis en avant par rapport à nos performances depuis le début de la saison.

Est-ce que vous vous êtes fixé un objectif de points dans cette deuxième partie de saison ?

David Guion : Non, on continue dans le même état d'esprit. Et ce n'est pas de la langue de bois à savoir aborder tous les matches avec la même détermination, quelque-soit l'adversaire. Avoir la même envie et faire le point après chaque match. On sait très bien que dans une saison il y a des temps de passage au niveau des points et pour l'instant on est plus que bien dans ces temps de passage. Il faut continuer à avoir cette envie de faire le plein de points avant chaque match.