Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

De Chaban-Delmas au Nouveau stade de Bordeaux : "Ça va nous changer la vie"

-
Par France Bleu Gironde

Les Girondins de Bordeaux jouent ce samedi leur dernier match au stade Chaban-Delmas contre Nantes. Dans le quartier Ornano, habitants et commerçants se préparent à ce déménagement.

Patrick Pirez
Patrick Pirez © Radio France - Mathilde Choin

Une page se tourne pour le stade Chaban-Delmas. Depuis près de 57 ans, le boulevard Maréchal-Leclerc vit au rythme des matchs des Girondins de Bordeaux. Restaurants, bars, tabacs-presse, ils sont nombreux à accueillir les supporters chaque semaine.

Le quartier du stade Chaban-Delmas se prépare au départ des Girondins.

"Un club unique, un stade mythique"

Située juste en face de l'entrée du stade, la boutique des Girondins de Bordeaux fermera ce samedi à l'issue de la rencontre après onze ans d'existence. Patrice Guichon-Pey, son responsable, quitte le quartier Ornano pour Bordeaux-Lac, avec un petit pincement au coeur : "Maintenant, nous pensons à l'avenir avec ce nouveau stade mais ça va tout de même nous faire un vide."Patrice Fréchet est propriétaire du bar-tabac "Le Marine et blanc" depuis près de quatre ans et demi. Pour lui, même si les Girondins de Bordeaux n'y joueront plus, hors de question de changer le nom de son établissement ni même de décoller les autocollants à l'effigie du club placardés sur sa vitrine : "Il faut garder une trace du passage des Girondins ici."

"C'était toute une ambiance"

L'installation définitive des rugbymen de l'Union Bordeaux-Bègles à Chaban-Delmas est plutôt bien perçue par les habitants. "Les soirs de match, c'est difficile de regagner son domicile. Maintenant qu'il n'y aura plus que le rugby, le quartier devrait retrouver un peu de calme", estime Véronique. Mais ce changement ne fait pas que des heureux.

"Si les rugbymen de l'UBB restent, je suis prête à déménager". — Christine

Malgré tout, l'ambiance ne sera plus la même dans le quartier. Les odeurs de saucisses grillées en pleine après-midi, le défilé des suppporters dans les rues existera toujours, certes, mais beaucoup moins. Désormais, seul les rugbymen de l'UBB joueront à Chaban-Delmas, ce qui fera une vingtaine d'affiches en moins dès la saison prochaine. Françoise, employée à la caserne centrale, regrette déjà ce "folklore".

Patrice Pirez, le gérant du bar-restaurant le Xaintrailles : "Nous sommes tristes".

Patrick Pirez, le propriétaire du bar-restaurant le Xaintrailles, estime d'ailleurs que son chiffre d'affaires devrait baisser de 20 % avec le départ des Girondins.

Patrice Guichon-Pey
Patrice Guichon-Pey © Radio France - Mathilde Choin

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess