Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Décès de Raymond Kopa : "un ambitieux" selon son ancien coéquipier Roger Piantoni, ex-joueur du FC Nancy

vendredi 3 mars 2017 à 12:25 Par Cédric Lieto, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu Sud Lorraine

Le footballeur Raymond Kopa nous a quittés ce vendredi matin à l'âge de 85 ans. Un joueur marquant des années 50 que nous raconte l'ancien du FC Nancy, Roger Piantoni.

L'ancien footballeur Raymond Kopa, en 2012
L'ancien footballeur Raymond Kopa, en 2012 © Maxppp - CLAIR Josselin

Le footballeur Raymond Kopa est décédé ce vendredi 3 mars à l'âge de 85 ans, à Angers où il résidait. L'ancien joueur du FC Nancy, Roger Piantoni l'avait accompagné en équipe de France, notamment pendant la Coupe du monde 1958 terminée à la troisième place en Suède.

Roger Piantoni, avait joué avec Kopa à Reims de 1959 à 1964 mais aussi chez les Bleus. Pas de question à se poser, Raymond Kopa était "un grand footballeur" :

Sa carrière l'a démontrée par la suite. Partout où il est passé, que ce soit au stade de Reims, avec l'équipe de France ou au Real Madrid. C'était pour moi, un des grands, du football français."

"Un quémandeur de ballons"

Parmi les traits de caractère de Raymond Kopa, il y en a un qui vient tout de suite à l'esprit de Roger Piantoni : l'ambition.

Ce n'est pas un défaut. Que ce soit sur le terrain ou dans la vie, il avait toujours l'ambition de réussir [...] C'était un quémandeur de ballons. Il venait me le chercher dans les pieds tellement il avait envie de l'avoir ce ballon. C'était une ambition qui se répercutait sur les coéquipiers et tant mieux d'ailleurs. C'était un gagneur, un râleur et un gagneur."