Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 - Défaits par les Aiglons, les Canaris couvent une nouvelle crise

mardi 25 septembre 2018 à 23:46 Par charles GUYARD, France Bleu Loire Océan

Malgré les changements opérés par Miguel Cardoso, le FC Nantes a de nouveau perdu ce mardi face à Nice (1-2) à la Beaujoire. La situation se tend singulièrement autour de l'entraîneur.

Une fois de plus, les supporters nantais ont manifesté leur attachement à la Beaujoire où les Canaris n'ont toujours pas gagné cette saison après le nouveau revers face à Nice (1-2) ce mardi.
Une fois de plus, les supporters nantais ont manifesté leur attachement à la Beaujoire où les Canaris n'ont toujours pas gagné cette saison après le nouveau revers face à Nice (1-2) ce mardi. © Radio France - C.G

Beaujoire, Nantes, France

Qui va s’attribuer la responsabilité de cette nouvelle défaite à domicile du FC Nantes ce mardi soir face à Nice (1-2) ? Waldemar Kita, qui avait demandé à ce que les « quelques millions » dépensés cet été passent de « la touche » au terrain dans son désormais célèbre coup de semonce lancé samedi après le revers à Lille ? Ou Miguel Cardoso, qui, imperméable à la critique, avait promis que cette rencontre face au Gym constituerait le véritable lancement de saison des Canaris ? Toujours est-il que le coach a suivi les recommandations de son patron en titularisant Limbombé et Boschilia, ce qui n’a pas eu l’effet escompté malgré un léger mieux. 

Et maintenant ? Les nuages, s’amoncelant au-dessus du crâne de Cardoso, devraient se transformer en une sérieuse tempête, même si l’intéressé s’en est défendu après ce quatrième revers de la saison qui, avant un périlleux voyage à Lyon samedi, a déjà plongé le FCN dans les abysses du classement. « Jamais, depuis mon premier jour ici, la stabilité ne m’a été donnée car je ne suis pas le président ni la structure du club, mais je suis tranquille concernant mon travail chaque jour», explique l'entraîneur des Canaris.

Selon les joueurs, les déclarations du président n’ont pas affecté le vestiaire

En écho autour de lui, son vestiaire a fait bloc, comme Samuel Moutoussamy : « notre entraîneur a toujours la même détermination, on est là pour lui et il est là pour nous, on ne va rien lâcher jusqu’au bout pour sortir de cette mauvaise spirale, on adhère tous à sa méthode, à cent pour cent derrière son projet. » 

On ne va rien lâcher" - Samuel Moutoussamy

Pour Valentin Rongier, « triste » mais « pas inquiet » de la situation, un nouveau changement d’entraîneur ne serait pas la bonne solution. Du moins "pas maintenant, ce serait une erreur, complète le capitaine. Même si on est dans l’obligation d’avoir des résultats, qu’il y a des enjeux, on a encore des choses à apprendre, à montrer ». 

Reste que le climat est de plus en plus pesant, notamment après, donc, la sortie de Waldemar Kita dans les coulisses du stade Pierre Mauroy, à Lille. « C’est leur communication entre eux, on suit ça parce que c’est l’actualité de notre club, mais les déclarations du président n’ont pas affecté le vestiaire, assure Rongier. Vous savez, l’ambiance, elle n’était pas bonne parce qu’on a perdu à Lille… ». Même Lima a adopté les mêmes éléments de langage : travail et unité autour du technicien. Changer de staff ? « C’est une décision de la direction, ça ne dépend pas de nous, les joueurs, mais on fera tout pour le club. On est avec le coach, et il est avec nous. Après, le président a le droit de dire ce qu’il pense, il faut accepter tout ce qu’il dit. »

Rendez-vous au prochain épisode ?