Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Denis Zanko avant OM - Toulouse : "tant que ce sera mathématiquement faisable, on y croira"

-
Par , France Bleu Occitanie

Le Toulouse Football Club (20e) va défier l'Olympique de Marseille (2e) lors de la 24e journée de Ligue 1, samedi 8 février. Le TFC sort d'une défaite plombante à Strasbourg mais l’entraîneur, Denis Zanko, refuse de baisser la tête.

Denis Zanko, l'entraîneur toulousain, en conférence de presse d'avant match (contre l'OM)
Denis Zanko, l'entraîneur toulousain, en conférence de presse d'avant match (contre l'OM) © Radio France - Alexandre Berthaud

À la sortie de la conférence de presse Denis Zanko salue un à un les journalistes présents. Juste avant de quitter la salle, il serre la main d'un dernier confrère : "arrêtez de me dire 'Bon courage', dîtes moi plutôt 'Bon week-end'", s'exclame alors l'entraîneur du TFC. Après douze défaites en treize matchs, nul doute que les journalistes ne cherchaient qu'à "réconforter" le coach des Violets. Mais celui-ci n'abdique pas et son attitude, si elle reste anecdotique, n'en dénote pas moins une volonté d'avancer, coûte que coûte. Le coach refuse de se dire adepte de la méthode Coué, mais il faut bien avouer que cela y ressemble. "C'est encore jouable mathématiquement, tant que ça sera le cas, on y croira".

"C'est encore jouable"

Lors de cette conférence de presse, Denis Zanko a réaffirmé ses ambitions et son plan de jeu. "On a une marge de progression", dit l'entraîneur qui a pourtant a revu les images - douloureuses - de la défaite de mercredi face à Strasbourg. "En refaisant le même match, objectivement on a autant de chances de l'emporter que le RCSA [...] on perd la rencontre sur des éléments qu'on ne maîtrise pas" (une barre transversale, un penalty (?)). 

Gradel toujours absent, Dossevi n'ira pas à Marseille

Le coach, qui veut s'appuyer sur une "assise défensive" retrouvée face à l'OM, manquera de personnel et devra composer avec un groupe jeune. Son capitaine, Max-Alain Gradel, est toujours absent "en phase de réathlétisation" après sa blessure à la hanche. William Vainqueur, touché à la cheville, ne jouera pas non plus (comme contre Strasbourg), tout comme Matthieu Dossevi, souffrant d'une angine. Trois des cadres de l'équipe manquent donc à l'appel pour aller défier le 2e du classement, de quoi peut-être laisser la place aux pitchounes, après les entrées en jeu de Taoui et Antiste contre Strasbourg.

Le groupe pour Marseille

Le Pitchoun Sam Sanna intègre le groupe pro ce samedi. Le milieu de 20 ans et actuel capitaine de la réserve du Téf a déjà été aligné en équipe première cette saison, pour un match amical à Norwich cet été, puis à Brest et du côté de Niort en 16èmes de finale de Coupe de la Ligue. 

  • Gardiens : Lovre Kalinić - Baptiste Reynet
  • Défenseurs : Bafodé Diakité - Ruben Gabrielsen - Mathieu Gonçalves - Steven Moreira - Agustin Rogel - Issiaga Sylla
  • Milieux : Amine Adli - Quentin Boisgard - Manu Koné - Jean-Victor Makengo - Sam Sanna - Ibrahim Sangaré
  • Attaquants : Efthymios Koulouris - Aaron Leya Iseka - Wesley Saïd - Adil Taoui
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu