Football

Derby ASSE-OL : 300 supporters lyonnais à Geoffroy-Guichard ?

Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 24 janvier 2017 à 17:07

Au match aller, les stéphanois avaient boycotté le déplacement malgré l'autorisation pour 771 supporters
Au match aller, les stéphanois avaient boycotté le déplacement malgré l'autorisation pour 771 supporters © Radio France - (Julien Corbière)

Le préfet réfléchit aux modalités d'accueil de supporters lyonnais à l'occasion du prochain derby le 5 février à Saint-Étienne. S'il a les effectifs de police suffisants, il autorisera le déplacement de quelques centaines de lyonnais. Une première depuis cinq ans.

Ce pourrait être l'évènement du derby ASSE/OL qui se tiendra le dimanche 5 février à 21h dans le Chaudron. Les joueurs Gones pourraient compter sur la présence et le soutien d'une partie de leurs supporters à Geoffroy Guichard. 300 fans lyonnais pourraient en effet être autorisés à faire le déplacement, une première depuis 2012 (victoire de Lyon 0-1). C'est le préfet de la Loire, Évence Richard, qui l'a annoncé ce mardi lors de ses voeux à la presse. Selon nos informations, ce sont 300 supporters de l'OL qui pourraient être autorisés dans le parcage.

Officiellement, la décision n'est pas prise. L'arrêté n'est pas signé mais le préfet de la Loire Evence Richard, veut faire un geste, à condition d'avoir les effectifs de forces de l'ordre suffisants pour encadrer ce déplacement.

"Je suis prêt à faire un geste d'ouverture mais qui dépendra des forces mobiles qui seront mises à disposition. Plus j'aurai de forces, plus il y aura de supporters autorisés (...) Nous allons procéder très très progressivement. Si tout va bien nous serons en mesure d'accueillir quelques centaines de Lyonnais" (Évence Richard)

Le préfet de la Loire, Évence Richard

Les supporters lyonnais accepteront-ils l'invitation ?

En septembre dernier déjà, pour le premier match au nouveau parc OL, les autorités avaient fait preuve d'ouverture en autorisant 771 supporters stéphanois à faire le déplacement au match aller. Mais les Stéphanois avaient finalement boycotter. Il n'est pas évident qu'il en soit de même dans 10 jours pour les Lyonnais.