Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : Montpellier - Nîmes, pour l'honneur des guerriers

-
Par , France Bleu Hérault

Montpellier reçoit Nîmes, ce mercredi, à l'occasion de la septième journée de Ligue 1. Un derby très attendu par les supporters, même si l'engouement semble un peu moins important que la saison dernière.

Le derby face à Nîmes était à guichets fermés, la saison passée
Le derby face à Nîmes était à guichets fermés, la saison passée © AFP - Pascal Guyot

Montpellier, France

La pression va grimper, la tension aussi. Mais pour le moment, à la veille d'un derby bouillant entre Montpellier et Nîmes, le dixième de l'histoire à la Mosson en championnat, c'est étrangement calme. Devant les grilles de Grammont, ce mardi matin, pas un chat. Certes, l'entraînement était à huis clos, mais Andy Delort s'en est tout de même étonné : "Je pensais qu'ils (les supporters) allaient venir. C'était important de faire monter la température".

Surprenant, aussi, que la Mosson ne soit pas déjà pleine, un an après la victoire des héraultais (3-0). Plusieurs centaines de tickets n'avaient toujours pas trouvé preneurs, ce mardi soir. Il faut dire que

Dire aussi que l'horaire (19h) ne joue pas en faveur de l'affluence et de la mobilisation. Mais quand même, Michel Der Zakarian n'imagine pas autre chose qu'un stade à guichets fermés : "déjà qu'il n'y a pas les supporters nîmois (ne pas remplir le stade pour un derby, ce serait dommage".

Quoi qu'il en soit, l'ambiance devrait être chaude à l'intérieur de l'enceinte : les ultras montpelliérains ont travaillés jour et nuit, dernièrement, pour confectionner un immense tifo qu'ils déploieront en tribune, juste avant le coup d'envoi.

Un match spécial !

Chez les supporters, cela ne fait aucun doute : ce match est le plus important de l'année. Hors de question de le perdre, ni même de laisser échapper des points à la maison face au rival historique. Au club, même son de cloche. Les joueurs le savent, même ceux qui viennent d'arriver. Ils ont été briefés, notamment par un homme pour qui ce match revêt une importance capitale : le buteur héraultais Andy Delort. 

En conférence de presse, Michel Der Zakarian l'a joué modeste. En affirmant que "ce match est un match comme les autres et qu'il vaut trois points", le coach du MHSC a sans doute voulu désacraliser l'événement pour évacuer un peu de pression. Il sait cependant que les supporters de Montpellier n'attendent qu'un seul résultat. 

Savanier, Ferri et Pedro Mendes absents

C'est privé de deux anciens nîmois que Montpellier va se présenter face aux crocos. Les milieux de terrain Téji Savanier (reprise) et Jordan Ferri (suspendu) manquent à l'appel, tout comme le défenseur Pedro Mendes (suspendu). Ce dernier sera remplacé par Nicolas Cozza, tandis que le joueur formé à Lyon et expulsé au Vélodrome devrait être suppléé par Mihailo Ristic

Montpellier - Nîmes : match à suivre en direct et en intégralité sur France Bleu Hérault, dès 18h. Bertrand Queneutte et Geoffrey Dernis au commentaire, avec aussi Philippe Montay et Alexia Cappuccio. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu