Football

Foot - Ligue 1 : la pression monte pour les Girondins de Bordeaux à Nice

Par Adrien Mathieu, France Bleu Gironde mercredi 23 septembre 2015 à 7:00

Enzo Crivelli, ici avec Willy Sagnol, devrait retrouver une place de titulaire
Enzo Crivelli, ici avec Willy Sagnol, devrait retrouver une place de titulaire © Radio France - France Info

Seulement treizièmes de Ligue 1, les Girondins viennent à Nice dans l’espoir de reprendre leur marche en avant. Convaincants dans le jeu depuis le début de la saison, le bilan comptable est beaucoup plus contrasté.

Il n’y a bien évidemment aucune urgence, le FCGB, avec ses sept points, n’est qu’à 6 unités du podium. De nombreux « cadors » du championnat connaissent un début de saison compliqué, à l’image de Monaco battu 3-2 par Lorient sur son Rocher, et l’OM qui a déjà perdu trois fois.

Un début de saison ralenti par les matches nuls

Avec déjà quatre rencontres où les hommes de Willy Sagnol ont dû partager les points, les Girondins ne décollent pas cette saison. A titre de comparaison, ils comptaient quatre matches nuls l’an passé à partir de la … seizième journée. Une certaine frustration comptable pour l’entraîneur des Marines et Blancs : « avant Toulouse, on était dans les temps de passage, par rapport aux déplacements compliqués que l’on avait eu à effectuer, là c’est vrai qu’il nous manque deux trois points qu’il nous faut aller récupérer à Nice. »

Un match aussi rapproché permet de corriger assez vite ce qui a mal fonctionné contre Toulouse. — Willy Sagnol

Dans un calendrier surchargé (sept rencontres en 21 jours), les Girondins n’ont pas le temps de tergiverser car les échéances s’enchaînent. Après Nice, c’est l’Olympique Lyonnais qui se profile au Matmut Atlantique, avant le long déplacement jusqu’en Russie, pour défier le Rubin Kazan. Sagnol espère que cette proximité des rencontres va permettre à ses troupes de se ressaisir : « l’adrénaline des rencontres fait que les joueurs sont encore frais. Un match aussi rapproché permet de corriger assez vite ce qui a mal fonctionné contre Toulouse. »

Willy Sagnol espère une deuxième victoire en Ligue 1 cette saison

Retours de Saivet et Plasil

Peu à peu l’infirmerie se vide et Willy Sagnol peut compter sur un groupe de plus en plus élargi. Jaroslav Plasil devrait jouer pour la première fois de la saison contre Nice, et retrouver une place de titulaire aux côtés de Chantôme et Saivet au milieu de terrain. Justement, Henri Saivet effectue également son retour après sa suspension suite au carton rouge reçu à Paris. Le numéro 10 est la plaque tournante des Girondins depuis le début de saison. Sa qualité de passe, sa vision de jeu et sa combativité devraient faire du bien à l’entrejeu bordelais.

Saivet, indispensable depuis le début de la saison, fait son retour contre Nice - Radio France
Saivet, indispensable depuis le début de la saison, fait son retour contre Nice © Radio France - Radio France

On a des buteurs dans l’équipe (...) Le sens du but qu’ils ont, ils ne peuvent pas l’avoir perdu en si peu de temps.— Wahbi Khazri 

Devant, le technicien bordelais devrait aligner les mêmes hommes présents contre Liverpool, à savoir Khazri derrière Rolan et Crivelli. Le jeune attaquant, buteur face à Toulouse, devient peu à peu indispensable dans son rôle atypique : un attaquant qui pèse sur les défenses tout en étant très efficace sur le peu de ballons qu’il touche. Sur le manque d’efficacité, Wahbi Khazri n’est pas apparu inquiet : « on a des buteurs dans l’équipe, l’an dernier Diego (Rolan) en avait mis quinze, Cheick (Diabaté) quelques-uns aussi. Le sens du but qu’ils ont, ils ne peuvent pas l’avoir perdu en si peu de temps.»

Khazri n'est pas inquiet sur le manque d'efficacité des attaquants bordelais

Nice : un adversaire au potentiel offensif dangereux

Face aux Girondins, se dresse le neuvième de Ligue 1, qui a déjà inscrit 10 buts (deuxième meilleure attaque de Ligue 1, à égalité avec Paris, Rennes et Reims). Cette réussite offensive est due en grande partie à trois hommes essentiels : Alassane Pléa, Valère Germain et Hatem Ben Arfa. Ils ont ainsi inscrit sept des dix réalisations de leur équipe mais également délivré quatre passes décisives. 

Cette complémentarité démontre le nouveau visage que veut donner Claude Puel à son OGC Nice à savoir, une équipe qui se projette beaucoup plus vers l’avant que la saison passée. Bosetti, Maupay et Carlos Eduardo ne sont plus là, et les aiglons veulent enfin se montrer compétitifs, pour ne plus être angoissés par la course au maintien. Un défi intéressant pour les Girondins, qui chercheront une nouvelles fois à conquérir l’Allianz Riviera, après leur succès 3-1 de la saison passée.