Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des pépites au sein de l'équipe de foot solidaire du Secours catholique de Poitiers

-
Par , France Bleu Poitou
Poitiers, France

A Poitiers, 5 jeunes de l'équipe de football solidaire du Secours catholique viennent d'être sélectionnés pour jouer en équipe de France. Ils participeront en août prochain au Homeless World Cup, la coupe du monde des sans-abris.

De gauche à droite : Haïk, Orhan Sabani, le coach, Aurèle et Kivin.
De gauche à droite : Haïk, Orhan Sabani, le coach, Aurèle et Kivin. © Radio France - Isabelle Rivière

Ils s'appellent Kivin, Aurel ou Haïk, Emmanuel et Armando... n'ont pas tous des papiers ou un logement digne de ce nom mais cela ne les empêche pas de jouer au foot. Malgré leur conditions de vie parfois difficiles, ces jeunes gens de 20-21 ans trouvent chaque semaine la force d'aller s'entraîner les lundis et mercredis, au sein de l'équipe de football solidaire du secours catholique.

La Coupe du monde de football des sans-abris ce sera en août en Norvège

5 d'entre eux viennent d'ailleurs d'être sélectionnés pour jouer en équipe de France à la Homeless World Cup d'août prochain, la coupe du monde de football des sans-abris.

En août prochain, ils disputeront les phases finales en Norvège face à 60 équipes du monde entier. D'ici là, et pendant 3 week-ends, ils iront s'entraîner avec la sélection complète de l'équipe de France. Entraînements intensifs avec tout le staff de manière à acquérir les bons gestes pour gagner.

Sélectionnés parmi plusieurs équipes françaises

C'est au cours d'un tournoi de 3 jours à Montpellier que les jeunes de l'équipe ont été repérés par les sélectionneurs. Il faut dire qu'ils ont fini premiers ce jour-là. Sur les 9 Poitevins, 5 porteront les couleurs de la France lors du prochain mondial des sans-abris et ils sont plutôt fiers.

Kivin a 20 ans. Il a l'air plutôt timide comme ça, mais son regard s'illumine quand il parle de foot.

"Moi, mon équipe préférée c'est la Juventus de Turin. Pour moi, c'est la meilleure équipe du monde mais mes copains ils supportent leur équipe à eux. Alors moi, je les chambre", conclut-il.

Un quotidien entre "paperasse" et ballon de foot

Kivin a la chance d'avoir ses papiers. Ce qui n'est pas le cas d'Aurèle. A 21 ans, le jeune ivoirien vit chez un oncle à Poitiers. Cela fait 6 ans qu'il vit en France. Il a même passé son bac, mais aujourd'hui, il attend le renouvellement d'un titre de séjour. Sans papiers, il ne peut pas travailler. Cette équipe de foot, c'est donc une bouffée d'oxygène pour lui.

"Au delà de la compétition, c'est des moments conviviaux, familiaux. On passe du bon temps entre amis, des gens qu'on connaît, mais aussi des jeunes qui arrivent et qui connaissent les mêmes difficultés que nous. On s'entraide." explique Aurèle.

Le numéro 10 de l'équipe rêve d'avoir une vie normale : un travail, une famille, des amis. Cette sélection en équipe de France lui donne un peu d'espoir.

"On passe notre temps à faire du sport. Ca prouve qu'on n'est pas à faire des bêtises dehors. Et ça, ça peut aider pour notre dossier" surenchérit Aurèle.

Le coach, leur ange gardien

Haïk, lui a 20 ans. Il vit avec sa mère et ses 2 soeurs. "Ma famille, elle, est super contente. Tout le monde n'a pas un fils ou un frère qui joue en équipe de France", lâche-t-il dans un sourire.

Son titre de séjour est encore valable un an. En dehors du foot, il peut compter sur le coach de l'équipe. A 30 ans à peine, Orhan Sabani est aujourd'hui un entraîneur, mais aussi un grand frère, une ange-gardien, un guide pour ces jeunes. Les graines de champions l'appellent dès qu'ils ont un problème. Et il répond toujours présent. Il faut dire que lui aussi a connu la galère de la rue pendant 9 ans.

Sur la pelouse le jour, sur le bitume la nuit...

Orhan, est un rom du Kosovo. Il a quitté son pays pour fuir la guerre. A transité par l'Italie, puis par Béziers avant d'arriver à Poitiers où il a dormi dans la rue pendant 3-4 ans. C'est à cette même époque qu'il intègre l'équipe de football solidaire du secours catholique de Poitiers en tant que défenseur ailier droit. Il s'entraîne chaque semaine. parfois dispute un match et le soir même retourne à la rue.

"A l'époque, je dormais avec un autre joueur de l'équipe dans des grottes de Montbernage à Poitiers", explique-t-il.

De sans-abri à interprète en passant par coach

Sa gentillesse, son exemplarité ont fait qu'Orhan a pris la tête de l'équipe. Polyglotte, il parle l'italien, le rom, l'albanais, le serbe. Ca peut aider quand il y a 10 nationalités différentes sur le terrain. mais ça aide aussi dans la vie : Aujourd'hui, en dehors des terrains, Orhan est interprète pour le CHU de Poitiers, la justice et la police. Il cumule également un boulot dans le bâtiment. Bref, Orhan est aujourd'hui complètement intégré. Et il n'envisage pas une seconde de laisser les plus jeunes dans la difficulté, que ce soit quand ils ont un coup au moral, des problèmes administratifs ou quand ils ont besoin d'aide pour trouver un emploi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess