Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

DFCO / Amiens : battre les Picards et aller ensuite chercher la 17e place de Ligue 1

jeudi 11 avril 2019 à 15:10 Par Philippe Renaud, France Bleu Bourgogne

Le DFCO reçoit Amiens ce vendredi 12 avril pour le compte de la 32e journée de Ligue 1. Dijon s'est relancé la semaine dernière dans la course au maintien, après son succès à Lyon, et doit confirmer contre Amiens pour espérer aller chercher la 17e place du championnat. Pas simple.

Oussama Haddadi en conférence de presse de présentation du match DFCO/Amiens
Oussama Haddadi en conférence de presse de présentation du match DFCO/Amiens © Radio France - Philippe Renaud

Dijon, France

"Pour moi ce sera un match dure, parmi les plus dures de la saison", mais de quel match parle donc Oussama Haddadi, le défenseur du DFCO ? De la confrontation face à Paris, Lyon, Lille, Marseille ? Non ! Du match à domicile contre Amiens actuel 17e de Ligue 1 de football.

Il faut dire qu'à sept journées de la fin de la saison, Dijon pourrait s'offrir un final souriant et sauver sa tête avec un certain panache. Car, oui mathématiquement le DFCO a le droit de rêver à cette 17e place occupée par l'adversaire du soir : en cas de succès Dijon ne serait plus qu'à quatre points des picards, avec encore six matchs à jouer.

C'est à la fin de la foire que l'on compte les bouses

Seulement voilà, les propos de Oussama Haddadi reviennent en écho, Amiens est bien plus qu'un faire-valoir et du côté dijonnais on évoque une équipe physique, talentueuse et d'une grande efficacité en contre. L'entraîneur du DFCO d'ajouter sous forme de mise en garde, on n’était pas nul après la défaite face à Nice , on n'est pas devenu les meilleurs après avoir gagné à Lyon, surtout pas. 

"Je les attends au tournant." Antoine Kombouaré - entraîneur du DFCO

La grande crainte d'Antoine Kombouaré : que Dijon n’enchaîne pas, que la solidarité affichée chez les Lyonnais ne se renouvelle pas à Gaston-Gérard face à un adversaire moins prestigieux et avec une pression bien plus grande.

Cette semaine, Antoine Kombouaré a prévenu ses joueurs, il ne faut pas se relâcher :  "je les attends au tournant", précise-t-il aux journalistes en conférence de presse. 

Les rouges ont été prévenus, les supporters aussi, quelle que soit l'issue de la rencontre face à Amiens, le maintien se jouera jusqu'à la dernière journée. 

Alors que Dijon est entré cette semaine dans le top 5 des foires internationales et gastronomiques de France, l’entraîneur dijonnais a bien fait comprendre à tous que c'est à la fin de la foire que l'on compte les bouses.