Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

DFCO - Au cœur des Rouges : dur retour en arrière

lundi 5 novembre 2018 à 8:43 Par Arnaud Racapé, France Bleu Bourgogne

Le DFCO a perdu à domicile samedi soir face à Nîmes (4-0), mais il a aussi perdu les pédales, face à un concurrent direct pour le maintien. C'était vraiment une soirée pourrie au stade Gaston-Gérard.

© Maxppp - NICOLAS GOISQUE

L'impression est tenace. L'impression que cette défaite vient effacer d'un coup tous les progrès observés ces dernières semaines. Nous les premiers à France Bleu Bourgogne, on vous parle régulièrement de ces progrès, tant dans le jeu que dans l'état d'esprit. Ils sont réels, on les a vus à Monaco (2-2) il y a dix jours, ou encore face à Caen (3-1) en coupe de la Ligue. 

Mais samedi, on a assisté à une débâcle, qui nous plonge à nouveau dans le doute. Une rencontre où en gros, rien n'a souri aux Dijonnais, à l'image de cette grosse boulette de notre gardien Runar Alex Runarsson, qui offre le premier but aux Nîmois et nous met dans la panade dès le début. 

Une bataille, pas la guerre

Des motifs d'espoir, il y en a, forcément. on n'est qu'au tiers du championnat. Il faut juste éviter de les chercher dans ce dernier match. En tout cas le coach Olivier Dall'Oglio ne se laisse pas abattre, avant d'affronter Marseille dimanche prochain.  

Sur les réseaux sociaux, des supporters muets

Ils en disent quoi les supporters dijonnais ?  Eh bien pas grand chose, c'est ça qui est inquiétant. Sur Twitter, vous avez assez peu de réactions, comme si les gens commençaient déjà à se lasser de ce DFCO version 2018-2019. 

On est entre les deux, vraiment, à l'image de Thomas : il a d'abord twitté "Je ne tweet plus jusqu’à la prochaine victoire. Prenez soin de vous", avant de revenir sur sa décision, dimanche.  "Pardon pour cette réaction inappropriée.. On n'abandonne pas un bateau en pleine galère. Donnons le maximum pour ce club. Vive le DFCO .."  

Vive le DFCO féminin aussi !

Même si ce weekend, ç'a été dur. On s'y attendait, les Dijonnaises se déplaçaient sur la pelouse de l'Olympique lyonnais, LE meilleur club du monde sans doute chez les féminines, triples championnes d'Europe en titre, et qui se baladent littéralement en tête de la première division. Nos filles n'ont absolument pas démérité, mais elles reviennent quand même avec une valise pleine de buts elles aussi, défaite cinq à zéro, à vite oublier.