Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

DFCO - Au coeur des Rouges : le calice bordelais jusqu'à la lie

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le derby du vin accouche d'une cruelle défaite (0-1) pour le DFCO, longtemps réduit à dix, sans avoir démérité. Cruel.

© Maxppp - David Thierry

Manque d'efficacité inquiétant

On est au cœur de la frustration ce lundi matin, après cette nouvelle défaite du DFCO concédée sur la pelouse des Girondins de Bordeaux. Un à zéro, ce n'est pas grand chose, et en même temps, ce score résume à bien des égards la saison dijonnaise jusqu'à maintenant. Parce que comme souvent, Dijon a eu les occasions. 

Et comme souvent, Dijon n'a pas su concrétiser ses temps forts. On pense notamment à Julio Tavares, incapable de marquer depuis le mois d'août dernier : il a raté presque l'inratable à deux reprises devant le but bordelais, à un moment du match où le DFCO était clairement meilleur que son adversaire.

L'histoire se répète

Ce manque de réalisme, eh bien on le paie cash, encore une fois. Quelques minutes plus tard, notre milieu de terrain Romain Amalfitano est expulsé assez sévèrement par l'arbitre, et c'est parti pour presque une mi-temps et demi de galère, à courir après le ballon. Les Girondins ne montrent pas grand chose, mais à force, c'est Dijon qui fatigue, et qui finit par craquer à un quart d'heure de la fin.

Au final, c'est l'histoire qui se répète pour un DFCO pas mauvais, un DFCO au niveau de son adversaire, mais un DFCO incapable de marquer dans ses temps forts. 

Recruter : une urgence ?

La frustration, elle est palpable aussi chez les supporters, mais ce qu'ils demandent surtout, c'est du mouvement dans la stratégie de recrutement avant la fin du mercato le 31 janvier. Il nous faut "Un attaquant, un défenseur central, un latéral gauche, et un vrai tueur devant le but. Au boulot Olivier Delcourt" résume Aurel sur Twitter.

Bobby Allain déploie ses ailes

Depuis quelques semaines, il fait son trou au sein de l'équipe. Le gardien enchaîne les performances de haut vol, on l'a encore vu très solide hier soir, repousser l'échéance du but bordelais à plusieurs reprises. Il semble vraiment en situation de devenir le numéro 1 de l'équipe, même si Antoine Kombouaré refuse de l'admettre. Pour lui il y a grosse concurrence entre Bobby Allain et l'Islandais Alex Runarsson.

Le prochain obstacle sur la route du maintien dijonnais, ce sera samedi prochain, avec la réception de l'AS Monaco à Gaston-Gérard. Un match qui vaudra de l'or car les Monégasques sont 19e, juste derrière nous au classement de la Ligue 1.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess