Football

DFCO - Au coeur des rouges : un nul à la saveur d'une victoire

Par Arnaud Racapé, France Bleu Bourgogne lundi 25 septembre 2017 à 8:26

L'égalisation de Naïm Sliti sur penalty
L'égalisation de Naïm Sliti sur penalty © Maxppp - STÉPHANE GUIOCHON

On peut dire qu'il y a des points plus beaux et plus importants que d'autres. Un peu comme celui arraché par le DFCO samedi soir sur la pelouse de L'Olympique lyonnais (3-3).

On le sait, Olivier Dall'oglio n'est pas l'entraîneur le plus expansif de la Ligue 1. Mais à voir son poing serré et sa fierté à la fin de la rencontre au Groupama Stadium, on peut dire que le Gardois a apprécié le spectacle.

Encore du grand spectacle

Depuis l'an dernier, les deux équipes ont fait de leurs confrontations des rendez-vous assez épiques, avec six buts en moyenne : statistique parfaitement respectée encore samedi, puisque le DFCO a dû revenir deux fois au score pour finalement arracher le point du match nul trois buts partout. Trois recrues, Naïm Sliti, Cédric Yambéré et le Portugais Xeka ont marqué côté dijonnais.

Le genre de performances collectives pleines de courage et d'abnégation, qui laissent envisager des jours meilleurs au classement de la Ligue 1. "Mentalement, c’est un point qui vaut une victoire", commente Romain Amalfitano le milieu de terrain.

On vous le disait vendredi avant la rencontre, les supporters lyonnais sont un peu en froid avec leur entraîneur Bruno Génésio, du coup ce match nul décevant pour Lyon donne lieu a des commentaires assez sarcastiques sur les réseaux sociaux, comme celui de Philippe : "Grand match des joueurs lyonnais qui peuvent être fiers d’avoir tenu en respect l’ogre dijonnais et le lobby de la moutarde".

"Bon début de championnat", "beau jeu", une équipe qui commence à "trouver son équilibre".

Les commentaires sont très positifs en effet, mais il manque une chose : capitaliser sur ces performances. Ce qui fait dire à Emeline que "c'est cool ce match nul contre Lyon, mais il faut pas se relâcher la semaine pro face à Strasbourg". Eh oui parce que la prochaine échéance elle est là déjà .. samedi soir 20h face au promu strasbourgeois.

Les grigris de Mehdi

Et ce samedi soir comme à chacun de leurs matches, les joueurs les plus superstieux vont répéter leurs petits "grigris". Ces petits gestes, ces petits rituels auxquels certains sont très attachés, à l'image de notre milieu de terrain Mehdi Abeid.

Mehdi Abeid appelle son fiston avant chaque match

Bon point aussi pour les filles du DFCO

Un mot pour terminer des filles du DFCO : elles aussi sont allées chercher un bon point à l'extérieur sur la pelouse d'Izeure, qui était leader du championnat de D2. les Dijonnaises restent au contact avec les meilleures équipes après trois matches.