Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% DFCO

Ligue 1 (J31) - DFCO : pourquoi Mama Baldé ne marque-t-il plus ?

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le DFCO face à l'Olympique de Marseille, dimanche 4 avril 2021, pour la 31e journée de Ligue 1. Dijon, dernier, est en quête d'une première victoire en 2021, et surtout à la recherche d'efficacité offensive, alors que son meilleur buteur, Mama Baldé, est muet depuis deux mois.

Mama Baldé a marqué six buts depuis le début de la saison
Mama Baldé a marqué six buts depuis le début de la saison © Maxppp - PHOTOPQR/LE BIEN PUBLIC/MAXPPP

Le DFCO se déplace à Marseille, dimanche 4 avril 2021 pour la 31e journée de championnat, dans la peau d'un dernier de Ligue 1 quasiment condamné à la descente. Si les Dijonnais veulent montrer un meilleur visage que lors des dix derniers matchs - dix défaites - ils seraient bien inspirés de s'approprier la devise de l'OM : "Droit au but". Le DFCO est la plus faible attaque du championnat, avec 20 buts marqués en 30 rencontres disputées. Le symbole de cette disette, c'est le meilleur buteur du club, Mama Baldé, six buts cette saison mais muet depuis le 27 janvier.  

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Un joueur ne pas pas faire la différence tout seul"

Une fois n'est pas coutume, donnons la parole à la défense en premier. "Je ne marque pas beaucoup, mais je ne joue pas tout seul, quand l'équipe ne va pas, un joueur ne pas pas faire la différence tout seul", explique Mama Baldé, qui met en avant son investissement. "Je fais le boulot tous les jours, j’essaye d'aider mes coéquipiers autant que je peux. Je fais tout le temps le taf, après je sais que les choses vont changer. Cela fait longtemps que je ne marque pas, c'est frustrant pour moi aussi. Je ne peux pas lâcher, jusqu'à la fin", martèle l'international de Guinée-Bissau. 

Difficile de lui en vouloir 

Lorsqu'il marque, Mama Baldé change le cours de matchs. Il participe aux deux victoires, contre Nice (doublé) et contre Nîmes. Il permet d'obtenir le point du match nul contre Metz et contre Rennes. Depuis qu'il ne score plus Dijon ne gagne plus. Coïncidence ? "Ce n’est un secret pour personne, le rendement de nos buteurs est à pointer du doigt, n'est pas à la hauteur de nos espérances. Mama a eu une période faste, il a été l'arbre qui a souvent caché la forêt, aujourd'hui il est dans une période de disette, regrette David Linarès. On sait tous ses qualités, sur les appels en profondeur, il doit travailler sur le dernier geste". 

"Il a été l'arbre qui a souvent caché la forêt" - David Linarès 

Est-ce qu'on lui en demande trop ? 

La saison passée, Mama Baldé avait marqué six buts. Il jouait alors plutôt en position d'ailier droit. Mais depuis le départ de Julio Tavares à la fin du mercato estival, le DFCO cherche son attaquant. Moussa Konaté, arrivé comme joker, peine à se montrer efficace en tant que titulaire - 4 de ses 5 buts marqués en entrant en jeu. Roger Assalé, utilisé sporadiquement en pointe, a été trop embêté par les blessures pour s'y imposer durablement. 

Le n°17 Mama Baldé a donc dû endosser le costume de n°9, même si lui préfère jouer "sur le côté", où "il profite mieux" de sa "vitesse". "Quand je l'ai repositionné plus dans l'axe, il avait ce rôle d'appel en profondeur, c'était surtout pour utiliser sa vitesse pour finir. C'est un poste qu'il a découvert, c'est un pari qu'on avait fait par rapport à l'effectif qu'on avait à l'époque, explique son entraîneur, David Linarès. Il est moins performant par rapport à ses stats, mais il a les qualités et le caractère pour relever le challenge sur la dernière ligne droite". La présence d'Aboubakar Kamara, recrue hivernale, suspendu contre l'OM, qui reviendra pour le match de Monaco, peut-elle permettre à Baldé de retrouver ce couloir qui lui manque tant ? Une libération, pour retrouver le chemin des filets ? 

Objectif 10 buts ? 

Un challenge, justement, Mama Baldé s'en est fixé un. "Mon objectif, c'est 10 buts, indique-t-il. Il faut que je me concentre bien sur cet objectif. Je pense que je vais y arriver". "Je suis heureux de l'entendre, s'amuse son coach David Linarès. On ne va pas subir la situation comme des victimes, on a des matchs à jouer et à gagner, on ne va pas baisser la tête et accepter d'être victimes sur cette fin de championnat. Chaque match doit être une opportunité pour mes joueurs". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Et l'an prochain ? 

L'attaquant est sous contrat avec le DFCO jusqu'en juin 2022. Comment voit-il son avenir ? Réponse classique dans ces cas-là : "Je ne sais pas, on va attendre que la saison se finisse. J'ai un contrat avec Dijon, je ne sais pas si je veux bouger, si je reste". Mais lorsqu'on le relance : "L’objectif d'un joueur n'est pas de jouer en Ligue 2, c'est de jouer dans un bon championnat, avec une bonne équipe. On va essayer de faire ça", poursuit l'attaquant. Difficile donc de l'imaginer rester à Dijon en cas de descente en Ligue 2, surtout qu'il représente l'un des joueurs avec la plus forte valeur marchande de l'effectif. 

  • OM - DFCO, à vivre en intégralité à la radio sur France Bleu Bourgogne dimanche, coup d'envoi 21 heure, avant-match dès 20h45.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess