Football

DFCO - PSG : "C'est une chance pour nous de jouer des matchs pareils", d'après Laura Bouillot

Par Adeline Tavet, France Bleu Bourgogne mardi 30 août 2016 à 20:36

L'attaquante Laura Bouillot a passé la tenue, à 24 heures du match
L'attaquante Laura Bouillot a passé la tenue, à 24 heures du match © Radio France - Édouard du Penhoat

L'équipe féminine de Dijon affronte les ténors du PSG, mercredi 31 à Gaston-Gérard. L'attaquante Laura Bouillot voit ce match comme une belle opportunité.

Pour parler avec Laura Bouillot, il faut être disponible au bon moment : la meilleure attaquante de l'histoire du DFCO (46 buts au compteur) a un emploi du temps surchargé. La journée, elle est peintre en bâtiment et le soir, elle troque le pinceau contre les crampons pour plus de deux heures d'entraînement. "Depuis que je suis toute jeune, je jongle comme ça, sourit-elle. Le football a toujours fait partie de ma vie comme ça : peu importe mon emploi du temps, il faut que ça rentre !"

"Les gens aiment regarder notre football : tactiquement, il n'a rien à envier aux hommes !"

Son employeur se montre compréhensif lorsque une grosse occasion l'attend sur le gazon. Mercredi 31, par exemple, le DFCO (actuellement en D2) affronte l'équipe féminine du Paris - Saint-Germain (2e de la dernière D1) . "C'est une belle opportunité pour nous de jouer des gros matchs pareils, s'enthousiasme l'attaquante. Si on veut aller en D1, il faut bien que l'on se rende compte du niveau qu'il y aura en face. Même si là... c'est vrai que c'est le top de la D1 !"

La victoire de l'équipe masculine, samedi dernier contre Lyon (4 buts à 2) est un bel encouragement :"On sait à quel point les mecs ont cravaché en Ligue 2 l'année dernière pour gagner la Ligue 1. On poursuit le même objectif ! On sait que ça implique une saisons quasiment sans faute... mais on est prêtes !"

Laura Bouillot regarde avec satisfaction l'évolution du football féminin, depuis qu'elle le pratique. "On est de plus en plus suivies, on a de plus en plus de moyens... On sent que les entraîneurs sont là pour nous faire gagner, et c'est agréable. Et puis les gens aiment regarder notre sport : on sait bien que physiquement, on n'a pas la même force ou la même puissance que les hommes. Mais on compense par plus de technique, et tactiquement... on n'a rien à leur envier !"

Partager sur :