Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Toute la saison 2017-2018 de l'AS Nancy Lorraine

ASNL : Didier Tholot, quatrième entraîneur de la saison, en "opération commando"

mardi 3 avril 2018 à 12:54 Par Thierry Colin, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Didier Tholot a entraîné les footballeurs de l’ASNL, ce mardi 3 avril. C’est le quatrième entraîneur de la saison pour Nancy, qui pointe à la 19e place du classement de Ligue 2 après sa défaite à Reims. Il reste sept matchs aux Nancéiens pour tenter de sauver la saison.

Didier Tholot : «on doit relever la tête. Celui qui ne sera pas dans cet état d’esprit, il va s’exclure de lui-même»
Didier Tholot : «on doit relever la tête. Celui qui ne sera pas dans cet état d’esprit, il va s’exclure de lui-même» © Radio France - Thierry Colin

Nancy, France

«Je suis venu en opération commando, je suis venu seul. Ce n’est pas une mission facile, mais c’est une mission très excitante». Le discours de Didier Tholot se veut offensif, limite militaire. Le nouvel entraîneur de Nancy affiche son bilan, l’ancien joueur de Bordeaux a sauvé deux clubs suisses de la descente, et veut tout faire pour bouger les choses en Lorraine : « On est des gens privilégiés, on doit relever la tête. Celui qui ne sera pas dans cet état d’esprit, il va s’exclure de lui-même et le reste, on va avancer, même si on a cinq semaines et Lens, Ajaccio, Auxerre… »

Un oeil neuf, l'homme de la situation

Une recrue présentée par le président de l’ASNL, Jacques Rousselot : «C’est très dur pour moi et les 140 salariés de l’ASNL, mais c’est un homme avec un œil neuf. Il n’est pas magicien, mais c’est l’homme de la situation» ajoute le propriétaire du club qui confie qu’il aurait aimé embaucher Didier Tholot en début d’année : l’affectif et la prise de décision collective avait poussé vers un entraîneur en interne avoue à demi-mot Jacques Rousselot.  

Valse inédite des entraîneurs

C’est le 4ème entraîneur de la saison à Nancy et c’est inédit pour un club de ligue 2. Un contrat signé pour les sept derniers matchs de la saison : un mois et demi et, bien sûr, si Didier Tholot sauve le club, on envisagera de continuer pour la suite assure Jacques Rousselot.

Didier Tholot détaille son état d'esprit

N’évoquez pas la tentative de vente de l’ASNL à des Chinois ou un problème de recrutement : le nouvel entraineur refuse d’analyser les causes de la saison raté de l’ASNL, Didier Tholot parle d’une «glissade» mais l’ancien footballeur professionnel vise le collectif pour relancer l’équipe : «il faut relever la tête, on est des privilégiés, j’ai envie de voir des mecs qui se dépouillent sur le terrain». Le technicien de 54 ans arrive cette saison après Pablo Correa, Vincent Hognon et Patrick Gabriel et va revoir la défense et «la récupération du ballon qui doit se faire plus vite pour attaquer mieux». 

Les dix derniers matchs disséqués

Depuis le mois de janvier Didier Tholot s’intéresse à l’ASNL, il avait postulé est avait été pressenti par Jacques Rousselot qui lui avait finalement préféré la solution en interne avec Patrick Gabriel. Didier Tholot a suivi de très près, à distance, l’ASNL : «depuis janvier, j’ai disséqué tous les matchs, j’ai tous les montages sur mon ordinateur, j’ai analysé en tant que technicien ce que l’on pouvait apporter de nouveau et ce qui étaient les manques, et quand je dis que je connais bien l’équipe, je la connais très bien».

Le nouvel entraîneur ne fera pas forcément d’entretiens individuels formalisés avec tous les joueurs mais mise sur un discours à un groupe, et l'homme de challenges rencontrera de manière informelle chaque joueur après les entraînements. Premier choc pour Didier Tholot à la tête de l’ASNL : le Stade Bollaert à Lens.