Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2018-2019 du Racing Club de Strasbourg

Dimitri Liénard : "On ne va pas rougir d'avoir fait un match nul contre le PSG"

jeudi 6 décembre 2018 à 2:26 - Mis à jour le jeudi 6 décembre 2018 à 12:08 Par Luc Dreosto , France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Les footballeurs strasbourgeois sont fiers d'avoir accroché le PSG ce mercredi à la Meinau. Match nul un but partout (buts de Lala sur penalty et égalisation sur penalty également de Cavani). Il y a même une pointe de regrets car Thomasson aurait pu offrir la victoire aux siens en fin de match.

L'affrontement entre le Racing et le PSg a été musclé, à l'image de ce duel entre Lala et Draxler
L'affrontement entre le Racing et le PSg a été musclé, à l'image de ce duel entre Lala et Draxler © Maxppp -

Strasbourg, France

Le stade de la Meinau ne sourit pas toujours au Paris-Saint-Germain : après avoir été battus au match aller la saison dernière, les joueurs du PSG ont fait match nul, 1 partout, pour la 16e journée du championnat de Ligue 1 ce mercredi.  

Le résumé du match avec les commentaires de Luc Dreosto

Les principales réactions des Strasbourgeois : "Ce soir on n'a pas de regrets car on a tout donné"

- Le milieu de terrain Dimitri Liénard : "On voulait à nouveau répondre présent contre le PSG. Notre première mi-temps est réussie en les empêchant de dérouler leur jeu. On les a agressés dans le bon sens du terme au milieu de terrain. Quand le phénomène (Kylian Mbappé) est rentré en deuxième mi-temps on savait que ça allait être plus dur. On a mis quinze minutes à s'adapter à leur changement tactique. Ils nous ont bousculés et heureusement que notre gardien sort quelques arrêts. Il n'y a rien à dire sur le penalty parisien. A la fin ça se joue à pas grand chose pour qu'on l'emporte mais on peut être fier de nous. Pour battre Paris, il faut la réussite maximum. Il a manqué un petit chouïa pour l'emporter. Mais on ne va pas rougir d'avoir fait match nul contre le PSG quand même. Il y a six ans vous avez oublié où on était ou quoi !"

- L'entraîneur Thierry Laurey : "Sur l'engagement qu'on a mis, la rigueur et l'investissement qu'on a mis, je suis très content de prendre un point. On a joué avec des gamins qui découvrent la Ligue 1 cette saison: Zohi, Caci, Fofana, Sissoko. Tout n'est pas parfait, mais ils lâchent les chevaux et ils grandissent. Ils ont fini carbonisés. Si je dois avoir un regret, c'est de prendre un penalty quand on est à dix car Jonas Martin est en train de se faire soigner. On souffrait mais on arrivait à minimiser l'impact offensif de cette équipe."

- Le milieu de terrain Adrien Thomasson : "Ce soir on n'a pas de regrets car on a tout donné. En première mi-temps on avait l'impression qu'ils étaient venus ici simplement parce qu'ils étaient convoqués pour un match de football. En deuxième mi-temps, c'était une autre équipe, l'entrée de Mbappé nous a fait du mal. On a essayé de tenir au maximum. On était bien compact défensivement. On essayait de ressortir les ballons mais ça devenait difficile. A la fin on peut peut-être l'emporter mais je pense qu'on n'a pas à rougir sur la prestation de ce soir. Sur le but refusé, je sens que je suis à la limite ou hors-jeu, c'est pour ça je ne célèbre pas trop. Dommage ça aurait été une belle histoire de l'emporter à la dernière minute."