Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 : Des Lensois promus aristocrates face à la lanterne

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Nord

En s'imposant à domicile face à Dijon (2-1), la lanterne rouge, le RC Lens a officiellement assuré son maintien avec 40 points. Mais le promu s'est aussi emparé de la cinquième place du classement. Les Sang et Or font désormais partie des aristocrates de la Ligue 1.

Simon Banza a offert la victoire au RC Lens en inscrivant le deuxième but sang et or sur son premier ballon, juste après avoir remplacé Arnaud Kalimuendo.
Simon Banza a offert la victoire au RC Lens en inscrivant le deuxième but sang et or sur son premier ballon, juste après avoir remplacé Arnaud Kalimuendo. © AFP - François Lo Presti

"Cela faisait déjà plusieurs semaines que je ne parlais plus de maintien", a expliqué Franck Haise, quelques minutes après la onzième victoire de la saison de ses joueurs. "On savait bien qu'il arriverait à un moment ou à un autre". Grâce à ce succès sur Dijon (2-1), lanterne rouge du championnat, les Sang et Or ont donc officiellement validé leur ticket pour une saison supplémentaire parmi l'élite. Et ils ont même fait mieux, en s'emparant de la cinquième place du classement, profitant au passage de la défaite de Rennes à Montpellier (2-1) et du résultat nul de Marseille à Nantes (1-1), vendredi soir.   

"On n'a pas toujours été flamboyants"

"Je suis content même si on n'a pas toujours été flamboyants, comme on aurait aimé l'être ou comme on l'a déjà été", reconnaissait néanmoins le coach lensois. Car tout n'a pas été simple face à une équipe dijonnaise, presque déjà dans la charrette, mais qui "se battra tant que c'est mathématiquement possible", comme a insisté David Linares, le coach bourguignon. Preuve en est, le mauvais quart d'heure que ses joueurs ont fait passer aux Lensois, en début de match.  Lents, en manque d'imagination, inexistant sur le plan offensif, les Sang et Or ont mis de longues minutes avant de mettre le diesel à température. Pire, ils ont même concédé la première occasion de la rencontre, sur une reprise de Mounir Chouiar, l'ex-enfant du pays, depuis le point de penalty (12e).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Heureusement, si les Dijonnais saisissaient les Lensois durant de longues minutes, ils ne parvenaient jamais à les mijoter véritablement. Et sur une situation mal gérée par Ngonda, Jonathan Clauss récupérait le ballon le long de la ligne de sortie de but. Le latéral droit centrait. Seko Fofana, absolument seul au second poteau, héritait d'un mauvais renvoi de la tête de Ecuele Manga, et trompait Racioppi d'une frappe croisée (1-0, 30e). Mais les Lensois ne parvenaient jamais ensuite à réellement emballer la rencontre. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Au retour des vestiaires, les vingt-deux acteurs nous rejouaient d'ailleurs la même partition qu'en début de rencontre. Les Dijonnais bousculaient les Lensois au point de parfois les malmener Et sur une situation de passivité extrême, le héros malheureux de la première période relançait son équipe. Ngonda récupérait le ballon aux vingt-cinq mètres et expédiait un boulet dans le but de Jean-Louis Leca. Le ballon heurtait son poteau gauche avant de finir au fond des filets (1-1, 61e).

"On se contentera de la victoire"

"Il y a une semaine, nous avons été bien meilleurs sur la manière", concédait Steven Fortès, après la rencontre. "Mais nous n'avions pas été réalistes dans la surface de réparation. Cette fois, on se contentera donc de la victoire".  Franck Haise réagissait immédiatement l'égalisation dijonnaise. Et son coaching s'avérait payant. Simon Banza remplaçait Arnaud Kalimuendo. Et sur un coup-franc de Clauss, Banza détournait le ballon dans les filets de Racioppi (2-1, 63e), sur son premier ballon. Les Sang et Or n'ont finalement pas eu le temps de douter... 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La fin de match était un peu stressante. Les Lensois ne parvenaient jamais véritablement à creuser l'écart. L'exclusion de Kamara, suite à une vilaine semelle sur Jonathan Gradit, ne changeait finalement rien. Même à dix contre onze, les Bourguignons enquiquinaient les Lensois jusqu'au bout. Avec 40 points en 26 journées et une cinquième place au classement, les Sang et Or peuvent désormais bomber le torse. En l'espace de huit mois, les promus sont devenus de vrais petits aristocrates de la Ligue 1.        

Choix de la station

À venir dansDanssecondess