Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2021-2022 du Racing Club de Lens en Ligue 1

Ligue 1 : Les Sang et Or s'offrent une belle petite paillasse à La Paillade

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Nord

Avec 34 points en 22 journées de championnat, les Lensois se sont constitués un bon petit matelas dans l'optique du maintien, en s'imposant à Montpellier (1-2). Mieux, ils se sont même installés à la sixième place du classement, de quoi être bien au chaud pour la fin de saison.

Auteur du second but lensois sur une frappe sublime de 25 mètres, Gaël Kakuta mais aussi ses partenaires ont installé le RCL à la sixième place du classement.
Auteur du second but lensois sur une frappe sublime de 25 mètres, Gaël Kakuta mais aussi ses partenaires ont installé le RCL à la sixième place du classement. © AFP - Sylvain Thomas

Décidément, les Sang et Or voyagent bien. En s'imposant sur la pelouse de Montpellier (2-1), les partenaires de Jean-Louis Leca, promu capitaine en l'absence de Yannick Cahuzac au coup d'envoi, ont décroché leur sixième victoires loin de leur base contre quatre seulement à Bollaert-Delelis. Et pourtant, le contexte ne s'y prêtait pas forcément... 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Gradit suspendu, Badé un peu juste, Franck Haise avait aligné Médina, Fortés et Michelin dans un Trium Vira défensif devenu pour l'occasion Trium verra. Clauss avait en charge le couloir droit tandis que Haidara s'occupait du gauche. Là aussi, la situation était plutôt inédite. Ce n'était donc pas une assurance défensive à toutes épreuves... Eh bien le pire, c'est que tout cela a bien fonctionné, en l'absence, il est vrai, de Delort et Savanier du côté de La Paillade. 

En marquant en début de match, les Sang et Or se sont aussi largement facilités la tâche. Sur une mésentente entre deux Montpelliérains, Doucouré récupérait le ballon aux vingt mètres et expédiait un missile dans le petit filet droit de Bertaud (0-1, 7e). Et comme jusqu'à la pause, les Héraultais ne réagissaient qu'épisodiquement, la tâche semblait facile pour les hommes de Franck Haise. Un avis pourtant loin d'être partagé par le coach lensois... 

"Ce n'est pas facile de gagner un match de Ligue 1"

D'ailleurs, il fallait tout de même un arrêt de grande classe de Jean-Louis Leca, histoire de regagner les vestiaires avec un avantage au tableau d'affichage. "Ce n'est pas facile de gagner un match de Ligue 1", lançait d'ailleurs le coach artésien, un tantinet agacé par les récentes critiques, notamment après la défaite à domicile face à Nice. (0-1) "Et quoi qu'en pensent certains..." Suivez son regard ! 

Pour les Lensois, le soulagement intervenait à un quart d'heure du terme. Le génial Kakuta expédiait un missile dans les cages adverses. Un but splendide, avec un ballon légèrement détourné par Congré, il est vrai (0-2, 67e). Sa neuvième réalisation depuis le début de saison dont cinq penaltys, il est vrai aussi... 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La fin de match était alors nettement plus tendue pour les visiteurs. D'autant que Michel Der Zakarian lançait des balles neuves et notamment le jeune Wahi, une petite pépite de 18 ans issue de son centre de formation. D'ailleurs, ce dernier réduisait le score à dix minutes du terme, d'un retourné acrobatique digne de celui d'Andy Delort face au LOSC en décembre dernier.  

"On est un grand club... pas encore une grande équipe"

"Je suis satisfait car quand il a fallu jouer et avoir quelques enchaînements, on a su le faire", expliquait Franck Haise, à l'issue de la rencontre. "Même si ce n'était pas facile. Et quand on a dû batailler, défendre, adapter le système, contrer leur jeu long, leurs coups de pieds arrêtés qui étaient bien frappés, les joueurs ont su répondre intelligemment et de ce côté là aussi, je suis satisfait..."

En attendant la suite de la 22e journée, le RC Lens s'est emparé de la sixième place du classement, à deux longueurs de Rennes dont la rencontre face à Marseille a été reportée à une date ultérieure pour cause d'incidents très violents au contre d'entraînement de l'OM. Mais du côté lensois, on ne s'enflamme pas. "On est un grand club",  assurait Jean-Louis Leca. "Mais on n'est pas encore une grande équipe"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dans le camp lensois, on n'était pourtant pas inquiet de ces quelques jours de récupération supplémentaires dont les Marseillais vont bénéficier, bien malgré eux, avant de se rendre à Bollaert, mercredi soir (21h). "On va préparer ce match comme d'habitude", concluait Franck Haise. "On va s'occuper de nous avant tout. Mais bien sûr, on va étudier toutes les choses sur lesquelles ils seront susceptibles de nous embêter..." Et si Franck Haise trouvait le moyen que son équipe soit moins ennuyée par les adversaires à Bollaert ? Alors là, on commencerait carrément à saliver... 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess