Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

Attaque à Strasbourg : au moins trois morts, le tireur en fuite identifié et activement recherché

Football

Ligue 1 - L'Olympique de Marseille s'écroule à Monaco (4-0)

samedi 26 novembre 2016 à 17:00 - Mis à jour le samedi 26 novembre 2016 à 18:59 Par Kevin Colloc et Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

En déplacement chez le dauphin du championnat de Ligue 1, les Marseillais se sont fait croquer ce samedi sur la pelouse du Stade Louis II. C'est la plus lourde défaite de l'OM cette saison.

L'OM se déplace à Louis II pour la 14e journée
L'OM se déplace à Louis II pour la 14e journée © Radio France - Tony Selliez

Monaco

Après sa victoire contre Caen, Marseille voulait faire ce samedi un résultat en Principauté, lors de cette 14e journée de Ligue 1.

Un début de match maîtrisé par les Monégasques. Dès la 2e minute, Yohann Pelé est battu sur une frappe de Bernardo Silva, des 30 mètres, frôlant le poteau, mais sans conséquence sur le score. Deux minutes plus tard, même sort pour Bafé Gomis qui tente sa chance contre Subasic, la frappe est cadrée .

"La marche était trop haute pour nous (...) c'est une bonne claque et une remise en question" Bafé Gomis

Le match bascule à la 22e minute. Romain Alessandrini, auteur d'une faute évitable, provoque un coup franc à 25 mètres des buts de Yohann Pelé. Une opportunité transformée par Boschilia d'un tir enroulé pied gauche pleine lucarne (1-0, 22').

"En ce moment, même si on demandait aux Monégasques de jouer les yeux bandés, ils marqueraient des buts" Rudi Garcia

Huit minutes plus tard, Valère Germain double la mise de la tête après un centre de Bernardo Silva sur le côté droit (2-0, 29'). L'attaquant monégasque double la mise dix minutes plus tard sur une frappe enroulée à ras-de-terre, complètement seul au point de penalty (3-0, 39').

En une mi-temps, l'AS Monaco plie la rencontre face à des Marseillais dépassés.

A défaut du résultat, les supporters marseillais se sont fait entendre à Louis II - Radio France
A défaut du résultat, les supporters marseillais se sont fait entendre à Louis II © Radio France - Tony Selliez

"On n'a pas d'excuse. On a perdu à cause de nous, et "grâce" à la grande qualité et la grande équipe qu'est Monaco" Rudi Garcia

La deuxième période est dominée par Monaco qui impose un faux rythme, les Olympiens étant incapables de réagir. Seul éclair, la frappe de Cabella suite à une offensive de N'jié à un quart d'heure de la fin. Une réduction du score empêchée par Danijel Subasic, auteur d'une parade sur sa ligne. Pour conclure, Carillo inscrit un dernier but dans les arrêts de jeu (4-0, 90+1)

"On montrera du caractère. Il faudra arrêter de prendre des claques pour rebondir mais.. on repart !" Rudi Garcia

L'OM a au moins une chance : celle de vite se remettre en selle. Dès mercredi (19h) Marseille se déplace à nouveau, cette fois à Saint-Etienne.