Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% AJA

Ligue 2 (J33) - L'AJA arrache la victoire contre Nancy (3-2) et revient à deux points des playoffs

-
Par , France Bleu Auxerre

Flamboyante en première période, plus en difficulté après la pause, l'AJA a tout donné pour arracher un succès important dans la course aux playoffs face à Nancy (3-2, 33e j. L2) grâce à trois coups de pied arrêtés dont une tête victorieuse de Coeff à la 84e. Le Paris FC, 5e, n'est qu'à deux points.

Grâce à une tête d'Alexandre Coeff à la 84e minute, l'AJA s'impose à domicile face à Nancy (3-2, 33e j. L2) et signe un deuxième succès de suite pour la première fois depuis décembre 2020. Les Icaunais reviennent à deux points du 5e, le Paris FC.
Grâce à une tête d'Alexandre Coeff à la 84e minute, l'AJA s'impose à domicile face à Nancy (3-2, 33e j. L2) et signe un deuxième succès de suite pour la première fois depuis décembre 2020. Les Icaunais reviennent à deux points du 5e, le Paris FC. - Crédit photo : AJA

Quel finish de l'AJA ! En se mettant chiffon en fin de rencontre, malgré une énième égalisation adverse, les Auxerrois ont montré un sacré caractère en s'imposant 3-2 ce samedi contre Nancy pour cette 33e journée de Ligue 2. Une histoire de coups de pied arrêtés, puisque cette phase de jeu est à l'origine des trois buts icaunais. Une histoire aussi de mental, puisque l'AJA a été malmenée par les événements : une ouverture du score nancéienne précoce, une bonne partie de la seconde période sur les rotules, mais à chaque fois, les Ajaïstes ont su renverser la tendance, ce qui n'était plus arrivé depuis un bail.

Revivez la victoire de l'AJA contre Nancy (3-2) à l'Abbé-Deschamps pour la 33e journée de Ligue 2, avec Nicolas Fillon et Clément Goux aux commentaires sur France Bleu Auxerre

Cueillis à froid, les Auxerrois envoient du jeu pour se rassurer

Cette vapeur, il a fallu la renverser très tôt en début de match. Très très tôt. Profitant de la passivité de la défense adverse côté gauche, Vinni Triboulet s'infiltre dans la surface pour servir Aurélien Scheidler, qui trompe un Donovan Léon arcbouté et totalement impuissant (0-1, 3e). Pas de quoi affoler l'AJA, qui a haussé le niveau un ton au-dessus de l'ASNL. 

S'appuyant sur un jeu en une touche assez salvateur avec de sacrés enchaînements que l'on n'avait plus vu depuis deux bons mois, les Icaunais ont été vraiment séduisants en première période. Multipliant les renversements de jeu en direction des ailes, où Gauthier Hein a été assez insaisissable. Mais sur un corner, c'est un autre Gautier, Lloris, qui ramenait les deux équipes à 1-1 (19e). Son quatrième but en trois matches. L'AJA s'est trouvée un nouveau numéro 9 !

Et comme au match aller, après avoir concédé l'ouverture du score, les Icaunais, après avoir égalisé, vont resserrer encore plus l'étau. Après une magnifique combinaison côté droit impliquant Carlens Arcus, Mathias Autret et Gauthier Hein, c'est Hamza Sakhi qui allume le gardien nancéien Hugo Constant (38e). Si ça ne rentre pas dans le jeu, pourquoi ne pas essayer sur coup de pied arrêté ? Corner à la 41e, avec encore Mathias Autret à la baguette, et c'est l'autre défenseur central de l'équipe, Jubal, qui redonne l'avantage aux Icaunais avec l'aide du poteau (2-1). Deuxième passe décisive de "Mathi", qui rejoint Sakhi en tête du classement des meilleurs passeur de L2 avec 11 offrandes. Et deuxième but de la saison pour le Brésilien, encore ultra solide, mais est-ce vraiment étonnant ? 

L'AJA manquera de très peu le troisième but juste avant la pause, mais Hein verra sa reprise être contrée in-extremis sur sa ligne par un défenseur nancéien. Avec 18 tirs dont six cadrés et 61% de possession à la mi-temps, l'écart d'un petit but après les 45 premières minutes ne semblait pas vraiment mérité.

Acculée, l'AJA s'en sort au courage et au mental 

Mais au retour des vestiaires, le rythme va baisser d'un cran, voire deux. Peut-être émoussés par les nombreux efforts offensifs produits, mais aussi défensifs avec beaucoup de retours des ailiers pour prêter main forte aux latéraux, les Icaunais vont peu à peu perdre la main. Et à force de reculer, et de se fatiguer sur les transitions adverses, l'équipe de Jean-Marc Furlan va concéder l'égalisation sur corner, avec Ernest Seka dans le coup, déjà buteur à l'aller (2-2, 71e).

Mais il était écrit que la victoire à Niort la semaine dernière servirait de déclic en termes de confiance à cette AJA. Alors ni une, ni deux, après s'être à nouveau fait rejoindre au score, les Auxerrois sont repartis à l'attaque. Sans calculer ou gérer, ce qu'ils ont du mal à faire. Mais en s'arrachant, en se mettant le cul par terre. Et en continuant à respecter leur plan à la lettre. La tentative d'Autret (76e), à quelques centimètres du poteau, puis celle d'Hein (80e), qui fit briller le portier lorrain, échouèrent de peu. 

Mais la troisième fut la bonne. Coup franc rapidement joué côté gauche par Sakhi, qui trouve l'un des nouveaux entrants François Bellugou dans l'axe, lequel sert Carlens Arcus à droite. Le centre au second poteau du latéral haïtien trouve Alexandre Coeff. Monté aux avant-postes, le milieu de terrain défensif, encore une fois précieux en l'absence de Birama Touré, décroise sa tête pour scorer le 3-2 (81e) et laisser éclater sa joie pour son deuxième but en deux rencontres.

Si elle a été souvent brillante dans le jeu, c'est donc sur coup de pied arrêté que l'AJA s'en sort. Un joli symbole pour ce deuxième succès de suite, ce qui n'était plus arrivé depuis décembre 2020. Une victoire qui profite doublement aux Auxerrois puisque dans le même temps, le Paris FC, 5e, a perdu des points en concédant le nul à Rodez. Désormais, les Auxerrois ne sont plus qu'à deux unités du Top 5 et des playoffs, à cinq journées de la fin. Plus que jamais, tout est encore possible, avant le prochain déplacement, mardi, à Pau.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess