Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% AJA

Ligue 2 (J28) - L'AJA perd sa 5e place après son nul sans saveur à Amiens (1-1)

-
Par , France Bleu Auxerre

Malgré une bonne entame de match et le premier but de Mickaël Le Bihan depuis deux mois, l'AJA n'a pu faire mieux que de concéder le nul sur la pelouse d'Amiens (1-1, 28e j. L2). Et avec la victoire conjuguée du Paris FC, les Auxerrois sont éjectés du Top 5 pour la première fois depuis fin novembre.

Convalescente après sa dernière défaite à domicile contre Rodez, l'AJA a délivré une belle entame à Amiens mais concède finalement le nul (1-1, 28e j. L2). Et à cause du succès du Paris FC dans le même temps, les Icaunais sont éjectés du Top 5.
Convalescente après sa dernière défaite à domicile contre Rodez, l'AJA a délivré une belle entame à Amiens mais concède finalement le nul (1-1, 28e j. L2). Et à cause du succès du Paris FC dans le même temps, les Icaunais sont éjectés du Top 5. - Crédit photo : AJA

L’AJA n’a pas perdu à Amiens. C’était l’objectif affiché par Jean-Marc Furlan avant cette rencontre de la 28e journée de Ligue 2 ce mardi. Mais ce match nul 1-1 laisse un goût un peu amer. Après 20-25 premières minutes assez encourageantes, ponctuées par l’ouverture du score de Mickaël Le Bihan, les Icaunais ont presque arrêté de jouer. Ou, en tout cas, ont peiné à maintenir leur rythme d’entame de rencontre, avant de se faire égaliser à la demi-heure de jeu, et de souffrir jusque dans les derniers instants. Mais s’ils n’ont pas perdu le match, ils ont laissé filer la 5e place, avec la victoire sur le fil du Paris FC contre Dunkerque (1-0). Rageant.

Revivez le match nul de l'AJA contre Amiens (1-1) au stade de la Licorne pour la 28e journée de Ligue 2, avec Nicolas Fillon aux commentaires sur France Bleu Auxerre

Le Bihan retrouve le chemin des filets mais n’est pas suivi d’effets

Alignés en 4-2-3-1 avec un Alexandre Coeff au milieu de terrain aux côtés de Birama Touré, les Auxerrois avaient à cœur de se remettre en selle après leur dernière défaite traumatisante contre Rodez à l’Abbé-Deschamps (0-1) et, plus généralement, de leurs deux derniers mois compliqués en championnat autant d’un point de vue comptable (trois victoires en 10 matches) que sur le plan de la fluidité dans le jeu et des intentions. Jean-Marc Furlan a certainement été, dans un premier temps, rassuré par la pression mise d’entrée sur les Amiénois, avec l’implication et l’envie qui en découlent.

Et comme un symbole, c’est Mickaël Le Bihan, bloqué à 14 buts depuis la 19e journée, et qui n’avait marqué qu’un but sur ses 12 derniers matches de Ligue 2, qui sortit de sa boîte. Corner frappé à droite, remise de la tête de Gautier Lloris vers MLB qui déclenche une magnifique reprise du volée depuis le coin droit de la surface, directement dans la lucarne opposée (0-1, 13e). Et forcément, la célébration index dans les oreilles de Le Bihan, en doute devant la cage ces derniers temps, qui suivait ce sacré ‘golazo’.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Malheureusement, et inexplicablement, l’AJA a ensuite baissé de pied, après 20-25 bonnes premières minutes juste après sa deuxième grosse occasion, un centre-tir depuis l’angle gauche de la surface d’Hamza Sakhi qui a bien failli tromper Régis Gurtner, vigilant sur le coup. Moins de rythme dans les enchaînements, plus trop d’étincelle dans les intentions, de l’imprécision technique et pas mal de duels perdus : le mauvais visage icaunais des derniers matches a refait surface. Et Amiens, qui venait d’aligner cinq rencontres sans gagner et surtout qui n’avait plus marqué depuis un mois et 530 minutes, a retrouvé le chemin des filets à force de pousser : centre d’Adama Diakhabi depuis la droite, et tête victorieuse d’Emmanuel Lomotey au point de penalty (1-1, 29e) laissant Donovan Léon sur place, alors que le gardien icaunais venait tout juste de retarder l’échéance sur le coup d’avant au prix d’un superbe arrêt réflexe.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L’AJA souffre sans plier, mais laisse sa 5e place au Paris FC

La seconde période allait être bien moins rythmée. L'AJA a le ballon mais du mal à l’exploiter avec une circulation un peu stéréotypée, quand les Amiénois parviennent à utiliser le cuir avec davantage d’envie de faire mal à l’adversaire. Jusqu’à l’heure de jeu, les visiteurs vont avoir toutes les peines du monde à s’approcher de la surface des joueurs d’Oswald Tanchot. Même si, après plusieurs situations chaudes dans la zone de vérité de Donovan Léon, encore une fois décisif dans sa cage (46e, 49e), Sakhi sonnait la révolte en jouant le une-deux avec Le Bihan à l’entrée de la surface pour décocher une belle frappe en angle fermée, repoussée en corner par le portier amiénois (65e). Puis, nouveau temps fort des Picards, en manque de buteur devant mais dont les pistons très véloces et le milieu de terrain toujours bien placé et dur sur l’homme auront fait souffrir l’AJA.

Le troisième tir cadré auxerrois de la partie interviendra à la 80e, sur une belle frappe enroulée du gauche d’Axel Ngando, détournée par Gurtner pour la photo. Avant, encore, une grosse pression amiénoise et des ballons très chauds à négocier pour la défense icaunaise, qui a beaucoup reculé avant de passer à cinq en fin de rencontre avec l’entrée en jeu de Kenji-Van Boto à la place de Rémy Dugimont. 

Au final, l’AJA, encore brouillonne dans le jeu, aurait pu se satisfaire d’un nul à l’extérieur parce qu’elle a malgré tout montré davantage que contre Rodez. Mais face à des Amiénois qui n’en menaient pas large avant la rencontre, il peut y avoir quelques regrets. Surtout, grâce à son succès dans le même temps face à Dunkerque en toute fin de rencontre (1-0), le Paris FC a ravi la 5e place des Ajaïstes, qui se retrouvent hors du Top 5 pour la première fois depuis la 12e journée de Ligue 2, c’était fin novembre. Des Icaunais qui comptent désormais deux points de retard sur les Parisiens, qu’ils accueilleront samedi 13 mars à 15h pour la prochaine journée. Un match forcément déjà décisif pour les playoffs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess