Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% AJA

Ligue 2 (J38) - L'AJA dit adieu aux playoffs malgré un succès plein de panache à Sochaux (3-2)

-
Par , France Bleu Auxerre

L'AJA, qui n'avait pas son destin entre ses mains pour aller en playoffs, a fait le boulot à Sochaux (3-2) lors de la dernière journée de Ligue 2. Malgré un succès plein de panache et la meilleure saison depuis la descente en 2012, la déception reste grande de ne pas avoir pu accrocher le Top 5.

Malgré leur belle victoire à Sochaux (3-2, 38e j. L2) pour leur ultime match de championnat, les Auxerrois de Mickaël Le Bihan laissent filer le Top 5, synonyme de playoffs.
Malgré leur belle victoire à Sochaux (3-2, 38e j. L2) pour leur ultime match de championnat, les Auxerrois de Mickaël Le Bihan laissent filer le Top 5, synonyme de playoffs. - Crédit photo : AJA

Le miracle n'a finalement pas eu lieu à Sochaux. Et pourtant, comme à de nombreuses reprises cette saison, l'AJA aura fait vibrer ses supporters dans un match à rebondissements. Mais cette fois, les Icaunais n'étaient pas seuls maîtres de leur destin. Malgré l'avantage pris au stade Bonal à la 63e grâce au doublé de Rémy Dugimont, jamais Auxerre, 6e au classement final et qui devait gagner tout en comptant sur un faux pas de ses devanciers, n'a été en position de se retrouver dans le Top 5 pour disputer les playoffs au cours de cette 38e et ultime journée de Ligue 2. Au moment du 3-2 pour les Ajaïstes dans le Doubs, le Paris FC avait déjà ouvert le score contre Chambly à Charléty avant de finalement s'imposer 3-0, tandis qu'au stade des Alpes, Grenoble tenait le nul face à Rodez avant de planter sur penalty dans le dernier quart d'heure. Grâce à leurs succès respectifs, les Parisiens terminent 5e et les Grenoblois 4e, laissant l'AJA à la plus mauvaise place. 

Revivez la victoire de l'AJA contre Sochaux (3-2) au stade Bonal pour la 38e journée de Ligue 2, avec Nicolas Fillon et Lucien Denis aux commentaires sur France Bleu Auxerre

Première période frustrante

On aura tout le temps d'analyser en longueur ce qui a manqué à l'AJA pour disputer les playoffs. Mais le match disputé en terres sochaliennes résume par bien des aspects la saison auxerroise, autant dans les bons que dans les mauvais côtés. Une équipe capable de marquer un but de plus que l'adversaire, mais aussi d'en prendre, beaucoup, avec parfois de sacrés boulevards à force de se livrer et certaines absences en défense qui peuvent s'avérer rédhibitoires. D'un autre côté, on a aussi envie de louer la capacité de réaction du groupe, sa propension à ne pas s'affoler, même quand il est mené ou quand il concède l'égalisation. Un groupe avec de sacrées individualités qui, au service du collectif, peuvent être redoutables.

Ce Sochaux-AJA a donc été un bon condensé de l'exercice qui vient de s'achever. Profitant de leur nette domination dans la possession pour faire bouger le bloc doubiste, les Auxerrois ont longtemps buté sur un excellent Mehdi Jeannin, qui disputait son deuxième match seulement cette saison dans la cage. D'abord sur une merveille de reprise de volée plat du pied de Mickaël Le Bihan servi d'un piqué astucieux par Mathias Autret (13e) puis sur une tête de Gautier Lloris sur corner (38e). Et à chaque fois, une parade monstrueuse du gardien sochalien, qui maintenait son équipe en vie pour procéder en contre, très souvent sur le côté droit de Salem M'Bakata. Sur l'une de ses percées, le latéral trouvait au second poteau Bryan Lasme qui poussait dans le but vide après un marquage assez lâche de la défense icaunaise (0-1, 43e). Ce n'était pas faute d'avoir vu Jubal s'époumoner les coups d'avant pour prévenir ses partenaires.

Un second acte de folie, en vain

Mais dès le retour des vestiaires, sentant qu'elle n'avait plus rien à perdre, l'AJA se livra encore plus que ce qu'elle ne le faisait déjà pour forcer la décision. Et offrir un dénouement de folie. Dès la 48e, le centre de Carlens Arcus côté droit trouvait Gauthier Hein à l'entrée de la surface plein axe, lequel armait une très belle volée en déséquilibre pour venir tromper Jeannin (1-1). Cinq minutes plus tard, c'est Lasme qui remit son équipe devant grâce à un but de renard, à l'affût pour exploiter la passivité de la défense auxerroise sur un ballon mal relâché par Donovan Léon après une frappe puissante et lointaine de Gaëtan Weissbeck (1-2, 53e).

Mais moins de dix minutes plus tard et après un sauvetage sur sa ligne de Jubal, c'est Rémy Dugimont, le presque vétéran (35 ans en juillet), qui enfila le costume d'homme providentiel. Passe depuis le côté gauche de Quentin Bernard pour 'Dugigoal' qui reprend de volée sans laisser de chance à Jeannin (2-2, 61e). Puis, Autret, après avoir fait briller le portier sochalien sur une frappe enroulée à l'entrée de la surface, adressait sa 13e passe décisive de la saison pour le 14e but de Dugimont de la tête (3-2, 63e), record personnel battu. Les Icaunais ont continué à pousser pour inscrire le quatrième but, pour un dernier baroud d'honneur : à plusieurs centaines de kilomètres de là, le Paris FC et Grenoble se mettaient à l'abri pour garder au chaud leur place dans le Top 5.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des regrets, il y en aura forcément au moment de se poser tranquillement pour faire le bilan. Ces points perdus qui semblaient tout à fait à la portée des Icaunais lors des deux confrontations contre Grenoble, Caen ou encore Valenciennes. Les soucis d'inefficacité dans les deux surfaces. Un manque de profondeur du banc. Ce turnover et ce coaching pas toujours inspirés. Cette année 2021 avec seulement sept victoires en 21 rencontres. Mais d'un autre côté, les signaux positifs dans cette saison sont nombreux : une charnière centrale solide et prometteuse, les confirmations Arcus et Sakhi qui arrivent à maturité, Autret déjà à son aise en dépositaire du jeu icaunais, Dugimont qui retrouve une seconde jeunesse, Le Bihan à 19 buts... Alors oui, les incertitudes demeurent. Entre les fins de contrat des uns et les sollicitations pour aller voir ailleurs de ceux toujours engagés avec l'AJA, l'intersaison promet d'être mouvementée. En attendant, le club auxerrois peut s'appuyer sur de bonnes bases pour se bonifier la saison prochaine et, cette fois, viser clairement la montée directe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess