Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Douche froide pour les supporters de l'AS-Saint-Étienne venus assister à l'entraînement

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Saint-Étienne, France

Une quarantaine de supporters de l'ASSE ont bravé samedi matin la pluie et le froid pour assister aux derniers entraînements de l'année ouverts au public. Las, beaucoup de ces fans sont repartis déçus, sans même avoir aperçu les joueurs.

Une mère et son enfant fan des Verts, tous deux sur la touche.
Une mère et son enfant fan des Verts, tous deux sur la touche. © Radio France - JB

Tout partait d'une bonne intention. Alors que les footballeurs de l'ASSE s'envolent lundi pour un stage de mi-saison à Murcie en Espagne, le centre de formation et d'entraînement de l'AS-Saint-Etienne a ouvert ses portes au public tout le weekend. Malgré la pluie, le froid, les derniers résultats décevants et la hantise d'une relégation en Ligue 2 la saison prochaine, une quarantaine de petits et grands supporters se sont pressés sur le bord des terrains de l'Etrat.

On est déçus, on n'a vu personne, on repart tout penauds

Les pieds dans la boue, le visage et le maillot vert trempés, Patrick et son fils Théo ont attendu longtemps leurs idoles. En vain. Pas de chance non plus pour Angélique et son garçon Malone venus de la ville de Pau, "on a fait 600 km pour les voir... et on ne les voit pas."

"C'est une honte! Il y a des gens qui attendent depuis deux heures sous la pluie, et les joueurs n'ont toujours pas voulu sortir des vestiaires ou du gymnase, on voit des matchs pitoyables, les petits n'attendent que ça, voir leurs idoles, signer un autographe, et ils ne sont même pas capables de le faire", résume Maxence, qui reste supporter des Verts malgré tout.

On s'mouille, on s'caille...

LIRE AUSSI : l'ASSE fait appel des quatre matchs de suspension de Stéphane Ruffier

Pour apercevoir les joueurs, il fallait, soit avoir une très bonne vue, soit se montrer particulièrement patient. Enfin, vers 11H30, Rémy Cabella, Jessy Moulin, Vincent Pajot, Julien Sablé ou encore Søderlund passent en footing devant les quelques supporters encore présents. 

"Allez un petit sourire !" leur lance Salomon. "Ils nous ont regardé, c'est déjà pas mal... Mais bon c'est vrai qu'on aurait aimé les voir taper le ballon ou s'arrêter près de nous."

Passage furtif des Verts devant les supporters
Passage furtif des Verts devant les supporters © Radio France - JB

Pas rancunier pour un sou, même après le derby face à Lyon qui a viré à l'humiliation, et même après cet entraînement un peu glacial, Christophe espère seulement "qu'on reparte sur de bonnes bases, parce que vraiment là il y a du boulot, un gros chantier, on est la risée de tous les clubs, mais j'y crois", conclut ce fan des Verts habitant les Deux-Sèvres. Lui aussi avait fait un sacré bout de chemin.

LIRE AUSSI : Mercato, l'AS-Saint-Etienne dans les starting-blocks

Choix de la station

À venir dansDanssecondess