Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Dupraz après Montpellier : "Pour certains, le train et la chance sont passés"

Au sortir de l'élimination cinglante en Coupe de France à Montpellier (5-0), Pascal Dupraz n'y est pas allé par quatre chemins pour fustiger la prestation calamiteuse de certains de ses joueurs.

Après la déculottée reçue à Montpellier, Pascal Dupraz n'a pas hésité à pointer du doigts les joueurs fautifs.
Après la déculottée reçue à Montpellier, Pascal Dupraz n'a pas hésité à pointer du doigts les joueurs fautifs. © Maxppp - Philippe RENAULT

Alors que le Stade Malherbe de Caen a été éliminé de la Coupe de France en 16e de finale ce dimanche 19 janvier, battu par Montpellier 5-0, l’entraîneur caenois refait le match. Une véritable déroute dénoncée par Pascal Dupraz.

Sur le score du match et la prestation de ses joueurs :

Pascal Dupraz : "Premier but offert, deuxième but offert, troisième but offert, quatrième but offert, cinquième but offert... Toute une boite de vitesse. Ça fait trop de cadeaux par rapport à la pression toute relative exercée par les Montpelliérains. Sur le pénalty qui amène l'ouverture du score, on fait une faute injustifiée alors qu'il n'y a aucun danger. Comment faire pour se couper un bras alors qu'on est en pleine force de l'âge. Avant cela, on aurait dû faire mieux parce qu'on a bien entamé le match, on s'est créé des situations, mais ça n'aurait certainement pas changé le cours des choses tant certains de mes joueurs m'ont montré qu'ils n'avaient pas le niveau, clairement. À partir de là, je me vois responsable bien sûr, mais aussi responsable de faire des choix et chacun s'en apercevra dans les jours à venir".

Sur les buts encaissés sur chaque occasion de l'équipe adverse :

Pascal Dupraz : "C'était déjà le cas à Lorient, c'est encore le cas cette fois-ci. On manque de solidité, d’éveil, de culture tactique, de trop de choses pour espérer quand il s'agit de faire tomber une Ligue 1 chez elle en 16e de finale de Coupe de France. Pourtant, Dieu sait s'il y a  plus de cohérence dans le jeu, ça commence à rentrer."

Sur la rotation effectuée en attaque :

À Montpellier, Pascal Dupraz avait décidé de laisser sur le banc Gioacchini, Nsona et Tchokounté, au profit de Jeannot, Kyeremeh et Moussaki. Armougom, Beka Beka et Repas sont entrés en deuxième période.

Pascal Dupraz : "Sur le turn-over que j'ai effectué, je me suis lourdement trompé. Ça m'apprendra, ça me permettra de moins me tromper maintenant. Quand on réclame à tort et à cri qu'on a le niveau pour jouer, quand on est sur le terrain, on est à poil et on se montre ! Pour certain, le train et passé, la chance est passée."

Sur les conséquences de ces contre-performances :

Pascal Dupraz : "Je n'ai pas de raison de changer quoique ce soit par rapport au groupe restreint (pris à l'entraînement à partir du milieu de la semaine, NDLR). Par contre, certaines hiérarchies sont davantage et plus clairement établies désormais."

Sur le prochain match face à Ajaccio : 

Pascal Dupraz : "L'objectif, c'est de récupérer, de terminer nos matchs à 11 et puis d'être clairement beaucoup plus précautionneux qu'on ne l'est actuellement, ne concédant presque rien mais offrant tout. Il faut vraiment et clairement arrêter avec les offrandes et prendre ses responsabilités."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu