Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Emmanuel Imorou : chômage, entrainement solitaire et Pôle Emploi

« Oui ça fait bizarre ! ». L’ex footballeur du Stade Malherbe de Caen Emmanuel Imorou a dû ouvrir un dossier à Pôle Emploi, en espérant que sa période de chômage ne se prolongera pas au-delà du mercato estival. Certains contacts n'ont pas abouti. En attendant il s’entraîne seul.

Emmanuel Imorou. Il vit toujours à Caen dans l'attente de trouver un nouveau club
Emmanuel Imorou. Il vit toujours à Caen dans l'attente de trouver un nouveau club © Radio France - Didier Charpin

Caen, France

Arrivé à Caen en 2014, Emmanuel Imorou a connu une carrière en pointillés avec le Stade Malherbe. Une première saison aboutie (30 matchs) avant d’alterner entre blessures, statut de remplacent et prêt en Belgique. Au final 71 matchs sous le maillot caennais avant de vider définitivement son casier en mai dernier, en fin de contrat, dans la foulée de la relégation en Ligue 2. « Je devais avoir une nouvelle offre mais le nouveau coach a décidé de ne pas me garder (NDLR : Rui Almeda, arrivé quelques semaines après le changement de direction). Pourtant j’aurai aimé continuer à Caen » déplore le défenseur qui vit toujours dans l’agglomération caennaise. 

Titulaire avec le Bénin en Coupe d'Afrique des Nations. Le parcours historique (quart-de-finale) n'a pas eu d'influence pour Emmanuel Imorou - Maxppp
Titulaire avec le Bénin en Coupe d'Afrique des Nations. Le parcours historique (quart-de-finale) n'a pas eu d'influence pour Emmanuel Imorou © Maxppp - Ai Hamaide

Emmanuel Imorou découvre donc à 30 ans les incertitudes d’un joueur sans contrat. Dans l’attente d’une proposition fiable. « J’ai eu des contacts mais aucun n’a abouti. Par exemple avec Troyes lorsque le directeur sportif m’a appelé. C’est un bon club et j’étais intéressé. Mais il ne m’a jamais recontacté….. ». Pour l’heure sa belle Coupe d’Afrique des Nations (1/4 de finaliste avec le Bénin) ne lui a pas apporté une plus-value aux yeux des dirigeants de clubs. 

Passage par Pôle Emploi

Un sportif est un travailleur comme les autres. Salarié il versait ses cotisations sociales, aujourd’hui chômeur il a dû se rendre dans une agence Pôle Emploi. « Oui ça m’a fait bizarre » nous dit-il, quelques heures après un entretien dans une agence caennaise. « Je me suis retrouvé entouré de plein de gens qui cherchent du travail. Je n’étais pas perdu parce que j’ai toujours gardé un contact avec la vraie vie. Je sais que je suis un privilégié mais ma situation fait qu’il faut passer par Pôle Emploi ». 

Les autres chômeurs ne l’ont pas reconnu (« ou ils n’ont pas osé me parler » sourit l’ex-défenseur du SMC) et Emmanuel Imorou dit avoir rencontré une conseillère compréhensive. « Quand elle a ouvert ma fiche, elle s’est rendue compte que l’entretien n’allait pas déboucher sur quelque chose ! » plaisante le trentenaire, conscient que le profil ‘footballeur professionnel’ n’existe dans les fichiers de Pôle Emploi.  « Et elle m’a dit que j’étais dispensé de revenir pour prouver que je cherche du travail ». Un travail qu’Emmanuel Imorou espère retrouver rapidement. En attendant il entretient sa condition physique avec un coach sportif personnel.